Lost in the air / Escape Game

Lost in the air / Escape Game

Le Contexte, le projet, la démarche.

Le projet DIAMS (consortium de 9 partenaires dont la Métropole Aix Marseille Provence est partie prenante) est un projet européen d’Action Innovation Urbaine (UIA), qui vise à faire évoluer les comportements et les politiques publiques et à expérimenter des solutions innovantes pour répondre aux défis urbains sur la qualité de l’air, par le biais d’un programme d’engagement et d’une plateforme numérique.
(ref web)
Dans ce cadre, l’équipe du projet DIAMS, le Living Lab «A Lab in the Air» et la démarche métropolitaine «Fertiles Rencontres» pour l’éducation à l’environnement et au développement durable, ont choisis de créer conjointement un escape game ouvert au public, en décembre 2020 à Aix-en-Provence, pour sensibiliser aux enjeux de la qualité de l’air.
La construction collaborative du projet a donc été posée comme un élément fondamental. Chacun ici trouve de quoi enrichir ses compétences, son expérience, son réseau. De quoi améliorer son action et le contact entretenu avec son public.
Créer un escape game est un exercice qui combine amusement, technicité, rigueur, imagination, savoir-faire, créativité et coopération.
En préalable, ce projet est l’occasion de former des professionnels de multiples disciplines. Elle permet ainsi de faire de la singularité du jeu d’énigmes un support pédagogique et d’expérimenter son efficacité auprès du grand public.
Dans le cadres des séminaires de formation organisés par le Fertiles Rencontres, une session de deux jours est proposée aux professionnels de l’EEDD en octobre 2020, sur la base de l’expérience acquise lors de la construction de Lost in the air

 

Le projet DIAMS ?

DIAMS un projet brillant pour éclairer les services publics sur la qualité de l’air, ses enjeux, ses leviers.
Le LIVING LAB, un tiers-lieu de makers, de designers, d’architectes et de concepteurs pour accompagner la démarche Qualité de l’air auprès du grand public et des acteurs locaux.
Les FERTILES RENCONTRES, un dispositif de fertilisation croisée entre les protagonistes de l’éducation à l’environnement et au développement durable, plateforme d’échanges, d’entraide et de formation.
Nous sommes aidés par la société Escape Mind, sélectionnée pour son expérience en adaptation des principes de l’escape game à différents contextes et environnements.

 

Dynamique.

Pour ce projet nous avons ainsi choisi de partager notre journal de bord, pour favoriser les échanges entre ceux qui s’intéressent de près ou de loin ; au jeu comme moteur de l’apprentissage, comme vecteur de sensibilisation ; aux enjeux de la qualité de l’air et à son impact sur notre qualité de vie ; au méthodes innovantes pour transmettre et échanger en pédagogie à l’environnement ou en pédagogie tout-court.

Synopsis du jeu.

Les joueurs sont pris au piège dans le Living Lab, en situation de risque extrême de pollution de l’air. En 60 mn ils devront résoudre un ensemble d’énigmes leur permettant de reprendre le contrôle de la situation.
L’escape Game pédagogique est avant tout un outil de sensibilisation et de développement des connaissances.
Dans ce cadre le jeu place au centre du dispositif la transmission des éléments essentiels à une compréhension de la façon dont se structure l’action publique dans ses démarches pour la préservation de la qualité de l’air.
Passer par le jeu pour transmettre permet de transformer la problématique en problème à résoudre ; donc de faire d’une approche synthétique et abstraite une expérimentation sensible, sur laquelle chacun peut exercer tant ses connaissances que son intuition, en étant détaché de la crainte d’un échec
Le plus de l’escape game: l’immersion complète dans le jeu.

 

Principe pédagogique.

L’escape Game pédagogique est avant tout un outil de sensibilisation et de développement des connaissances.
Dans ce cadre le jeu place au centre du dispositif la transmission des éléments essentiels à une compréhension de la façon dont se structure l’action publique dans ses démarches pour la préservation de la qualité de l’air.
Passer par le jeu pour transmettre permet de transformer la problématique en problème à résoudre ; donc de faire d’une approche synthétique et abstraite une expérimentation sensible, sur laquelle chacun peut exercer tant ses connaissances que son intuition, en étant détaché de la crainte d’un échec. Ainsi le plus de l’escape game, c’est l’immersion complète dans le jeu

 

Mode de fonctionnement.

Si la coordination est essentielle elle laisse leur place à l’observation, à l’écoute, à la coopération. Permettant ainsi un développement optimal du jeu pédagogique.
Pour y arriver aucun secret. Il faut ainsi être sur tout les fronts et concevoir l’accueil du public avant même d’avoir bouclé le scénario.

Sur ce projet , l’équipe s’appuie sur toutes les compétences de ses membres.
Il n’existe pas à proprement parler de formation qui prépare à la réalisation d’escape game. Ainsi l existe autant de jeux possibles que d’idées qui nous passent par la tête.
Il faut donc proposer, essayer, manipuler les incertitudes pour apprendre et avancer.
Dans la mesure où le temps manquera toujours, il faut compenser avec ce dont on ne manque pas : l’imagination !

Pour retrouver la synthèse complète du projet escape game Lost in the air

Vous pouvez aussi retrouver le suivi du travail sur le projet 

Retrouvez également d’autres actualités du Graine 

Zones humides et biodiversité

L’édition 2020 des journées mondiales des zones humides aura pour thématique: “Zones humides et biodiversité”.

Ainsi plus de 60 animations auront lieu sur les territoires de l’Occitanie, Sud Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse.

Zones humides et biodiversitéEn effet voici le programme de ces animations :sorties nature, activités culturelles, expositions, conférences débat, projections…

Celles ci auront lieu du 1er février au 29 février 2020.

Pour consulter le programme: https://pole-lagunes.org/prog-jmzh-2020/

Nos actualités: http://www.grainepaca.org/actualites/

Annuaire de la réparation de l’ADEME

Annuaire de la réparation

En effet, depuis novembre 2017, l’ADEME en lien avec les Chambres des métiers et de l’Artisanat a publié un site internet d’annuaire de la réparation. Ainsi, il couvre 6 régions pour le moment (bientôt 7) et à vocation à les couvrir toutes. PACA fait partie des pionniers.

Donc, cet annuaire s’adresse à chaque individu en possession d’un objet hors d’état de fonctionnement. Il géolocalise les réparateurs en fonction de leurs domaines de compétences. Les internautes sont invités à faire des recommandations dès lors qu’ils ont été satisfaits du service fourni par l’entreprise de réparation.

 

Ce site intéresse les internautes qui y viennent : une centaine de visite par mois ; chaque utilisateur consulte en moyenne 5 pages et reste plus de 4 minutes sur l’annuaire. Donc, c’est un beau début mais l’ambition du projet est de toucher toute la population régionale.

 

A l’occasion de la Semaine Européenne du Développement Durable du 30 mai au 5 juin, nous vous proposons de faire connaitre cet annuaire à vos contacts et/ou adhérents en diffusant un ou plusieurs des supports d’information joints à ce message :

  • Cet article pour relayer l’information à vos contacts
  • Infographie A4
  • Bannière web (2 formats disponibles ici et ici)
  • Article (word) pour vos magazines en ligne ou papier