Articles

Le service national universel

Le service national universel (SNU) s’adresse à tous les jeunes filles et garçons âgés de 15 à 16 ans pour une société de l’engagement, bâtie autour de la cohésion nationale.

Il comporte obligatoirement un séjour de cohésion de deux semaines et une mission d’intérêt général de deux semaines également.

Chaque jeune peut ensuite poursuivre une période d’engagement de trois mois minimum.

Le but est de permettre aux volontaires de s’engager et de participer à la création d’une société fraternelle et d’entraide.

À partir du 1er février, retrouvez toutes les informations utiles et inscrivez-vous directement sur snu.gouv.fr

Pour qui ? Les jeunes de 16 à 25 ans

Durée ? De 3 mois à 1 an.

Nos autres actualités

Le dernier mandat pour le climat

Le laboratoire excellence (LabEx) organise une table ronde : Le dernier mandat pour le climat.

Ainsi elle aura lieu le 3 février 2020 à l’IMPGT d’Aix-en-Provence et débutera à 18h30 dans l’Amphi Z IMPGT.

De plus l’entrée est libre

 

Plus de détail sur l’évènement:

” ▬▬▬▬▬▬▬▬DE QUOI PARLE-T-ON ? ▬▬▬▬▬▬▬▬▬

Les rapports du GIEC et les cahiers du GREC-Sud sont clairs : notre région n’est et ne sera pas épargnée par les effets des changements globaux. L’urgence climatique est alors  une réalité incontournable. Ainsi elle nécessite une action vigoureuse et collective à tous les échelons de la société. Pour répondre à cet enjeu historique, les municipalités ont un rôle majeur à jouer. Elles se doivent de mettre en place des mesures ambitieuses et innovantes. Mais le temps presse. Le mandat à venir, qui débutera en mars 2020, constitue le dernier créneau permettant d’entrainer une action positive d’atténuation du changement climatique avant qu’il n’atteigne des niveaux ingérables.

▬▬▬▬▬▬▬▬▬ QUE PROPOSE-T-ON ? ▬▬▬▬▬▬▬▬▬

► A l’approche des élections municipales à Aix-en-Provence, scientifiques et citoyens s’alarment du peu de réactivité des pouvoirs publics pour éviter une situation irréversible qui sera dommageable pour tous, en particulier pour les plus vulnérables. Quelles mesures clefs peuvent apporter les candidats aux élections municipales ? Quelle place doivent-ils donner aux alertes scientifiques et aux revendications citoyennes en matière d’environnement ?

► Nous invitons citoyens et candidats municipaux à en débattre le temps d’une soirée, autour d’une table ronde publique, animée par 3 chercheur.e.s en climatologie, agroécologie et droit environnemental. Les candidats présents seront invités à expliciter leur programme concernant l’environnement, et à passer à la vitesse supérieure, en toute confiance et transparence.”

Le site du laboratoire ici

Nos autres actualités

 

Rencontre inter-associations

Rencontre inter-associationsLa FNE organise une rencontre inter-associations.

Celle ci portera sur les objectifs de développement durable.

Ainsi elle aura lieu le samedi 8 février, au Cube à Aix-En-Provence.

Voici le site internet du FNE: https://fnepaca.fr/ ainsi que nos autres actualités: http://www.grainepaca.org/actualites/

 

 

 

 

Contamination des milieux aquatiques

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse vous invite à débattre autour d’une journée “Eau et connaissance”. Une journée sur la contamination chimique des milieux et de résultats scientifiques récents. Lundi 9 décembre 2019 à Lyon.

Les activités humaines rejettent dans l’environnement des substances chimiques de différentes natures, pour certaines avec des effets toxiques. Les progrès réalisés en matière d’analyse des eaux et d’écotoxicologie aident à préciser les niveaux de contamination des milieux naturels. Ainsi que les effets néfastes sur les êtres vivants. Ils permettent également de mettre en évidence la présence dans l’environnement de substances chimiques. Celles-ci sont dites émergentes car recherchées seulement récemment dans les milieux aquatiques et/ou nouvellement émises dans l’environnement.

Ces pollutions concernent potentiellement tous les milieux aquatiques, qu’ils soient superficiels (lacs, lagunes, rivières, mer) ou souterrains (nappe phréatiques). Elles ont des conséquences pour l’Homme qui exploite ces ressources naturelles. Les substances chimiques présentes dans l’environnement peuvent ainsi altérer les services offerts par les écosystèmes aquatiques et rendre beaucoup plus coûteux, voire empêcher, l’utilisation des ressources naturelles.

En donnant la parole à des experts scientifiques, l’agence de l’eau propose de dresser un panorama des derniers travaux de recherche qu’elle a soutenus pour, d’une part, identifier la nature et l’ampleur de ces contaminations chimiques, et d’autre part, développer des techniques permettant de réduire les rejets de substances chimiques émis dans le milieu naturel.