Articles

Recherche de stage

Recherche de stage : Madeline VIGNAU est actuellement en formation pour devenir animateur nature au près de l’école de formation Natura-Dis.

Dans le cadre de la formation elle est amenée à faire des stages afin perfectionner sa formation.

Domiciliée dans le 06, elle recherche activement un stage.

Voir son mail…

L’état de l’Education à l’Environnement – Revue de l’Observatoire Edition 2017

L’Observatoire de l’EEDD

L’Observatoire Régional de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) a édité une revue. Dans ce but, ce document revient sur l’état des lieux du secteur à travers l’emploi, les bénévoles, les publics sensibilisés et les thématiques. L’Observatoire a recensé 4300 actions réalisées en 2016 dans toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En premier lieu, l’Observatoire vise à permettre une analyse dynamique des données de l’EEDD : globale à l’échelle des territoires, et individuelle à l’échelle de chaque structure.

L’emploi en éducation à l’environnement

Le réseau régional compte plus de 700 emplois directs. 2/3 des salariés ont un bac+3 et 3 salariés sur 4 sont en CDI.

 

Les structures renseignant l’Observatoire comptent au moins 5400 bénévoles.

Les type de publics touchés

Observatoire de l'Education à l'environnement et au développement durable200 000 personnes sont sensibilisées par an. En effet, les associations d’éducation à l’environnement interviennent dans différents contextes : dans le cadre scolaire, professionnel ou de loisirs. Des animations « grand public » sont également proposées.
Même si le public enfance/jeunesse représente le cœur historique du métier de l’éducation à l’environnement, les structures recensées s’adressent aujourd’hui majoritairement aux adultes et aux familles.

Le top des thématiques

Observatoire de l'Education à l'environnement et au développement durable

 

 

 

Pour en savoir plus sur l’Observatoire Régional de l’EEDD…

 

Sources : Observatoire Régional de l’EEDD. Ces données de 2015 et 2016 sont issues de l’analyse de 63 structures situées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces données ne sont pas exhaustives ni représentatives. Elles ont pour objectif de fournir les éléments d’une vision d’ensemble du secteur et les grandes tendances qui s’en dégagent.

Life+ ENVOLL

Animations sur les plages pour protéger les oiseaux

Campagne de sensibilisation pour les oiseaux du projet Life+ ENVOLL

Forte de l’expérience du projet Life+ ENVOLL depuis 2015, la 3ème campagne de sensibilisation sur les oiseaux du littoral bat son plein. Ainsi, la campagne s’est ajusté aux particularités des sites d’intervention et au public rencontré.

Tout d’abord, l’objectif est de faire connaître les espèces concernées : mouettes, goélands, sternes et avocettes élégantes. Ensuite, il faut sensibiliser à la vulnérabilité des oiseaux pendant la période de reproduction. Les animations s’adressent à tout usager des plages et des sites de nidification des oiseaux du littoral.

Rendez-vous sur les littoraux de Provence-Alpes-Côte d’Azur, du Languedoc-Roussillon et de Corse

De mai à juillet, pendant la période de nidification, le CPIE Rhône-Pays d’Arles, la LPO PACA et Ecoute Ta Planète parcourent les plages pour sensibiliser les estivants. L’année dernière, ils ont réalisé 22 jours d’animation de maraudage. Le maraudage consiste pour l’animateur à se positionner sur un lieu de passage. Cette année, les animateurs rencontrent le public avec la laro-mobile, carriole pédagogique sur les oiseaux du littoral créée en 2015. La laro-mobile propose une diversité de supports adaptables à chaque site, aux différents publics et à des durées variables d’animation.

Au total, 1289 personnes ont bénéficié de cette campagne en PACA et 5000 personnes sur l’ensemble des territoires concernés par le projet européen. L’année 2017 sera l’année de la dernière campagne dans le cadre du Life. Mais la réflexion sur la prolongation de la dynamique est déjà en cours.

Plus d’information sur la campagne ici.

La vidéo ci-dessous vient du site dédié à l’opération interrégionale et présente les oiseaux concernés et leurs menaces.

commerce équitable

Le Festival We Love Fair

La deuxième édition du festival consacré à la consommation responsable et au commerce équitable

Afin de présenter un aperçu des modes de consommations responsables et durables,  l’association Ethica organisera en mai le festival We Love Fair. Une occasion de sensibiliser les étudiants et familles marseillaises à des enjeux cruciaux pour notre région.

Vous pourrez y découvrir les stands des nombreux partenaires de l’événement, notamment ceux des AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) comme Bzzz , adhérent de Graine Paca qui y présentera ses actions et ses produits !

Un concert sera également organisé, avec trois groupes qui se produiront sur scène : le groupe d’Alice Martinez, le groupe Box’Son et enfin 13OP.

Les personnes présentes pourront enfin siroter un jus ou un smoothie fait sur place à partir de produits bio, sur le stand buvette.

Rendez-vous le samedi 20 mai 2017 au Cours Julien à Marseille de 12h à 19h.

Fiches théoriques pour accompagner les adultes

Fiches d’animation pour adultes

Effectivement, le GRAINE Auvergne-Rhône-Alpes nous livre le travail de co-construction de nombreux acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable.

Des fiches issues d’un travail collectif

C’est le résultat d’un travail collectif, en réseau, auquel ont participé, chacun(e) en fonction de ses disponibilités : des associations d’EEDD (ADES du Rhône, FRAPNA Rhône, Récup et Gamelles, MJC Confluences, ALE, Robins des villes, Conscience et Impact Écologique, Hespul, Arthropologia, Cueille et Croque, Anciela, Côté Jardins, IREPS, Acoucité, Apieu Mille Feuilles), des services de la Métropole de Lyon (Service Écologie et Développement Durable, Mission énergie, Direction de la voirie, Direction de la propreté), des communes de la Métropole (Lyon, Saint-Priest, Vénissieux, Feyzin), des chercheur.e.s (avec notamment le Groupe de Recherche et d’Études en Psychologie Sociale de l’Université Lyon 2), des entreprises (Renault-Trucks-Volvo et Sector Group) ainsi que des étudiants et une facilitatrice du changement.

Un recueil de théories

En effet, 21 fiches théoriques sous Licence Creative commons pour aider les éducateurs à accompagner les adultes.

Car ce recueil de théories et méthodes d’accompagnement du changement reformulées de manière synthétique s’appuie sur 3 types d’apports : les apports de la psychologie (fiches 1 à 14), les apports de la sociologie et de la sociologie des organisations (fiches 15 à 17), les apports des sciences de l’éducation et de l’éducation populaire (fiches 17 à 21).

1. Théorie du comportement planifié
2. Modèle d’activation des normes morales
3. Modèle Valeur-Croyance-Norme
4. Théorie d’encadrement d’objectifs
5. Théorie du champ de forces
6. Autorégulation du comportement
7. Modèle transthéorique
8. Changement de comportement autorégulé
9. Communication engageante
10. Les nudges
11. Les perspectives temporelles
12. Théorie des besoins et mécanismes de résistance psychologiques
13. Théorie des représentations sociales
14. La posture d’accompagnement
15. Le changement organisationnel
16. La résistance au changement dans une organisation
17. Faire ressentir, faire comprendre, faire obéir
18. Intelligences citoyennes
19. La pédagogie de projet
20. Le théâtre forum
21. L’action communautaire

D’autres outils

Une grille de questions à se poser

En effet, élaborée collectivement, cette grille a été construite à partir des 21 fiches et des ateliers d’appui à la pratique pendant lesquels acteurs et chercheurs ont relié des pratiques d’accompagnement à des théories et des théories à des pratiques. Donc, il s’agit d’un outil d’appui méthodologique, d’autoformation, d’analyse des démarches d’accompagnement. C’est une aide pour savoir « où poser le regard », quelles questions se poser avant, pendant et après l’accompagnement d’individus ou de groupes d’adultes. Cette grille permet de relier des questions aux 21 fiches, lorsque l’on veut approfondir tel ou tel aspect de son projet d’accompagnement.

Un mode d’emploi

Également, un mode d’emploi permet de comprendre comment utiliser ces outils, à la fois les fiches et la grille de questions à se poser. En effet, il reprend les intentions de ce projet, les étapes principales de la démarche qui nous ont permis d’en arriver là, ainsi que des ressources pour aller plus loin sur ces questions d’accompagnement du changement.

Des outils libres de droits, amenés à évoluer

Car l’ensemble des fiches et outils développés dans le cadre de ce projet sont le fruit d’un processus d’intelligence collective et sont donc libres de droit (Licence Creative Commons CC+BY+NC+SA). Donc, ce qui veut dire que vous pouvez les partager sous tous les formats, à condition de : créditer l’œuvre et d’indiquer si des modifications ont été effectuées, ne pas les utiliser de manière commerciale, et de les diffuser dans les mêmes conditions (dans le cas où vous effectuez des transformations à partir de l’œuvre originale vous devez la partager avec cette même licence).

Certes, ces différents outils ne sont pas exhaustifs, loin de là, et sont une invitation à aller plus loin, explorer, investiguer, expérimenter et partager, encore et encore… Mais, il est possible de les faire évoluer, d’y ajouter des critiques, des théories, des questions à se poser… Donc, pour cela, n’hésitez pas à proposer des compléments en contactant elise.ladeveze@graine-rhone-alpes.org

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site du GRAINE Auvergne-Rhône-Alpes…

Le GEMAPI en action

GEMAPI : De nouvelles perspectives en EEDD !

Le 23 mars 2017, se déroulait une réunion d’information “GEMAPI, un outil de valorisation pour les territoires” organisée par EA éco-entreprises. L’objectif était de répondre au besoin d’informations sur la mise en place de la GEMAPI. Plusieurs partenaires ont présenté les aspects techniques : Pôle EAU, ARPE, IRSTEA, Agence de l’Eau. Le GRAINE PACA était présent pour comprendre les enjeux de la nouvelle compétence GEMAPI dans le domaine de l’EEDD.

Qu’est-ce que GEMAPI ?

La GEMAPI est la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations. La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique crée une compétence ciblée et obligatoire relative à la gestion des GEMAPI. Cette loi attribue cette compétences aux communes et à leurs groupements.

Objectifs

Malgré des avancées notables en matière de qualité de l’eau sur l’ensemble du territoire régional, l’objectif est ambitieux. En effet, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, il est fixé pour 2021 de :

  • retrouver un bon état écologique pour 2/3 des rivières
  • retrouver un bon état écologique pour 99% des eaux souterraines

Cet objectif semble certes encore lointain. Notamment, au vu des problèmes des cours d’eau de la région. Comme l’excès de prélèvement d’eau sur certaines rivières, rivières sont trop enserrées dans des digues, barrages et de seuils qui bloquent la circulation des poissons, mais également des sédiments, pesticides, etc.

Aujourd’hui, tous les niveaux de collectivités sont concernés par l’entretien et la restauration des cours d’eau ainsi que les ouvrages de protection contre les crues. Mais aucune de ces collectivités n’en est spécifiquement responsable.

Compétences des communes et Interco

Dès le 1er Janvier 2018, cette gestion de la ressource en eau sera exclusivement confiés aux communes. Et éventuellement à leurs établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI FP).

La GEMAPI va s’inscrire dans trois enjeux majeurs:

  • Concilier la gestion avec la prévention et l’approche globale de la politique de l’eau
  • Concilier l’amont et l’aval
  • Mettre en places des moyens au sein des structures et des accompagnements (financiers notamment). Avec une approche par rapport au public qui apparaît dans le texte très importante.

Il est important de noter que les compétences GEMA et PI existent déjà au sein des collectivités. Or, la GEMAPI permet une cohérence territoriale via une gouvernance établie. Il est donc essentiel d’intégrer les différents milieux et secteurs d’activités au sein de cette nouvelle compétence (associations, collectivités, entreprises, bureaux d’études…).

Quelles places pour l’EEDD ?

Les EPCI ou autres entités compétentes dans le domaine de la GEMAPI vont avoir besoin, dans un souci de communication et de pédagogie, de mettre en place des animations à destination du grand public (notamment les administrés du territoire concernée). Cela aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre la nécessité (les gains mais aussi les dangers et les risques) de mettre en place des actions de gestion de ces milieux aquatiques.

Cette meilleure connaissance et compréhension des problématiques est souvent le gage d’une meilleure mobilisation des citoyens et des élus pour avancer dans la gestion intégrée des milieux aquatiques. Les associations seraient alors sollicitées afin concevoir et créer des animations, que ce soit pour un public scolaire ou un public adulte.

Document(s) utile(s)

Le rapport sur l’état des eaux des bassins Rhône-Méditerranée et Corse

Guide d'évaluation des actions d'éducation à l'environnement

Résultats du guide d’évaluation des actions d’EEDD

L’évaluation des actions de l’éducation à l’environnement et au développement durable

Ce guide d’évaluation est à destination de tout porteur de projet d’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD).

Télécharger le guide d’évaluation des actions d’EEDD.

En effet, le secteur en pleine mutation est incité à développer et multiplier les partenariats entre les structures qui interviennent dans différents champs de l’EEDD. Cette démarche permettrait de construire un discours commun. En outre, elle de rassembler les différentes compétences, de coopérer, de relier l’ensemble des composantes du secteur.

Un travail de co-construction

Ce travail est le résultat de groupes de travail des acteurs de l’EEDD. Cette co-construction a été dirigée par l’Institut Régional de Formation à l’Environnement et au Développement Durable (IRFEDD). Ce guide d’évaluation n’a pas vocation à remplacer les outils d’évaluation. Au contraire, il permet une réflexion globale nouvelle dans le champ de l’innovation sociale et de l’économie sociale et solidaire (ESS). En savoir plus sur la genèse du guide d’évaluation…

Le GRAINE PACA, partie prenante du projet

L’IRFEDD s’est associé au GRAINE pour mener à bien le projet. En tant que réseau régional de l’éducation à l’environnement, le GRAINE PACA a pu mobiliser ses adhérents. Membre du comité de pilotage et conventionnant avec l’IRFEDD, le GRAINE a apporté son appui technique et ses compétences. Pour donner un exemple d’appropriation du guide d’évaluation à ses adhérents, le GRAINE PACA partage un document pour évaluer ses actions.