Articles

“Nudges verts” : nouvelles incitations pour des comportements écologiques

De nouvelles méthodes  révolutionnaires et durables de changements d’habitudes de consommation. Certains utilisent une stratégie issue des sciences comportementales : “nudge” (pour “coup de pouce”). D’ailleurs, cette stratégie incite l’individu à faire des choix dans l’intérêt général, sans être prescriptif ou culpabilisant.

Par ailleurs, cet article consacré aux nudges verts traite : de la description du cadre théorique des stratégies comportementales, les auteurs présentent des nudges déjà en action. Dans un second temps, les acteurs exposent les limites et les perspectives d’utilisation des sciences comportementales pour l’écologie.

L’article présente d’exemples concernant la promotion d’une alimentation équilibrée.

 

Télécharger le document

ADEME Appel à projets Collectivités

Le changement de comportements

Comportements

ADEME

Les changements de comportements et l’évolution du mode de vie sont un enjeu clé de la transition écologique.

Changement de comportements. Le progrès technique ne permet pas d’atteindre les objectifs de réduction de gaz à effet de serre. Ensuite, il existe un accord sur la nécessité de faire évoluer les pratiques individuelles et collectives. Or, les actions restent difficiles à mettre en place pour l’obtention de ces objectifs.

Cet ouvrage donne en somme des bases et des pratiques aux acteurs. Ils ont pour missions le changement de comportement dans le domaine de la transition écologique. On y retrouve :

  • Les différents points de vues des différentes disciplines des sciences humaines et sociales. Elles abordent les principaux comportements et la façon de les faire évoluer.
  • Les outils  des acteurs publics et associatifs en corrélations avec les résultats des multiples disciplines. Le tableau dressé permet de concilier les différentes approches, les échelles d’action, les types d’outils et les modes d’intervention en fonction des niveaux territoriaux.

 

Télécharger le document

MOOC Quelle démocratie pour demain ?

MOOC “Quelle démocratie pour demain ?”

MOOC : inscriptions ouvertes

Ce MOOC prend place à travers les défis environnementaux auxquels nous faisons face. Cela nécessite une action à la fois ambitieuse et au long cours. Mais notre système de gouvernance actuel permet-il de prendre de telles décisions ? Le changement de paradigme que la transition écologique appelle est-il compatible avec la forme actuelle de notre démocratie ?

C’est pourquoi l’intention de ce MOOC est de vous permettre d’approfondir votre connaissance du fonctionnement de notre démocratie, ses réussites comme ses échecs, et de découvrir les nombreuses innovations qui existent aujourd’hui aux quatre coins du territoire… et ailleurs !

En effet, intitulé “Quelle démocratie pour demain ?” il se veut un espace d’échanges et de partage indépendant de toute idéologie ou parti politique, qui ré-enchante le rapport des citoyens à l’organisation de la cité. Ce MOOC souhaite également transmettre un message d’ouverture et de solidarité à l’heure où le repli sur soi est une tentation pour beaucoup.

Ainsi, le MOOC en pré-inscription à partir du 12 septembre

Début du MOOC : 11 octobre

Je m’inscris

Le programme

Partie 1 – La Démocratie en France d’aujourd’hui

Les institutions, la fabrique de la loi, les corps intermédiaires, la démocratie locale

Avec Joel Labbé, Marylise Leon, Joe Spiegel, Patrick Viveret

Partie 2 – Des initiatives pour inventer la démocratie de demain

Démocratie ouverte, communs, résistance non violente,

Avec : Jean-François Caron, Paola Forteza, Les pas sans nous, la belle démocratie, l’université du citoyen, ANV COP21

Partie 3 – Et après ?

Vote, civic tech, démocratie locale, communication non violente, community organizing

Avec : Pierre Rabhi, Nathalie Achard, Tristan Rechid, Cyril Dion

Journée Biodiversité Programme

Journée “Biodiversité : l’engagement éco-citoyen des familles”

Journée “Biodiversité : l’engagement éco-citoyen des familles” le 4 octobre 2018

En effet, cette journée Biodiversité est ouverte à tous et gratuite. Cependant, l’inscription est obligatoire pour des questions d’organisation par mail à urafpaca@orange.fr

A savoir : ce qu’il y aura lors de cette journée Biodiversité

Tout d’abord, 10h15 – 10h55 : La Biodiversité : où en est-on ? Quels enjeux pour les familles ? M. Chevassus -au -Louis, président de l’association Humanité et Biodiversité.

Ensuite, 11h35 – 12h : La valorisation de la biodiversité dans les
espaces urbains, quelle implication pour la Région PACA ? Présentation du projet NATURE FOR CITY LIFE, Céline HAYOT, Cheffe de projet biodiversité, Conseil Régional PACA

Par exemple, 13h45 – 14h10 : Mireille BENEDITTI, Présidente de l’Agence Régionale pour l’environnement et Conseillère régionale, Vice-Présidente de la commission environnement, mer et forêt de la Région Sud PACA, Etienne FREJEFOND, Directeur Interrégional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Corse,
Agence Française pour la Biodiversité.

14h40 – 15h : Actions pédagogiques favorisant la préservation de la biodiversité : intervention de l’association France Nature et Environnement PACA

En savoir plus sur la journée Biodiversité…

Service Civique : les dates de la rentrée

Service Civique : les prochaines actions

Voici les actions planifiées en septembre, octobre et novembre 2018 autour de la promotion de l’Engagement en Service Civique.

« Les Cafés R.U. de l’Engagement » en partenariat avec Aix-Marseille Université, Unis Cité et la Ligue de l’Enseignement des Bouches-du-Rhône. Ces actions visent à apporter une première information sur les différentes formes d’engagement auprès des étudiants. Mais aussi, à les informer sur les missions de Service Civique et à valoriser les expériences des volontaires par des témoignages. Afin de présenter vos missions, merci de renvoyer par email les offres de missions de Service Civique que vous aurez à pourvoir en utilisant l’exemplaire ci-joint.

Les dates et lieux des cafés de l’engagement :

  • Faculté de Saint Charles à Marseille le mardi 25 septembre de 11h à 14h.
  • Facultés de Lettres et de Droit à Aix-en-Provence le mardi 2 octobre de 11h à 14h.
  • Le Forum du Recrutement du Service Civique à Aix-Marseille Université à Aix-en-Provence. Mercredi 17 octobre de 12h à 17h. Soit à la Faculté de Droit soit à la Faculté de Lettres avec une information collective entre 12h et 14h.

Forum de recrutement Service Civique

Ce Forum aura pour objectifs d’informer les étudiants sur l’engagement en Service Civique. Mais aussi de leur permettre de trouver une mission d’intérêt général. Dans la culture, le sport, la solidarité, l’environnement, l’international, l’éducation pour tous…

Pour cela, les rencontres avec des représentants d’organismes d’accueil seront favorisées via l’animation de stands afin de présenter vos missions et d’échanges avec les jeunes sur leurs motivations. La participation de vos volontaires engagés en mission de Service Civique sur les stands et le forum sera une plus-value.

Pour participer en tant qu’organisme d’accueil au Forum de recrutement du 17 octobre, veuillez remplir le formulaire d’inscription en suivant le lien ci-après, ouvert jusqu’au 15 septembre : https://goo.gl/forms/7AIJCE4mXSYHM3Lp2

Pour votre information, la 6ème édition du Forum de recrutement « Le Service Civique pourquoi pas moi ? se déroulera le mercredi 14 novembre de 13h à 17h au CRIJ Provence-Alpes-Côte d’Azur (96, La Canebière 13001 Marseille – Tél. 04 91 24 33 50). Les communications pour vous y inscrire seront transmises à partir de mi-septembre.

L’ensemble de ces actions s’inscrivent dans la période dédiée à la valorisation de toutes les formes de l’engagement à l’automne 2018. Il s’agit d’une initiative de la Direction Régionale et Départementale Jeunesse, Sport et Cohésion Sociale. En ce sens, une série d’événements et manifestations seront organisés dans les départements. Ceci, afin de mieux promouvoir et faire connaître les dispositifs liés à l’engagement ainsi que les expériences et les parcours de personnes engagées. Le Guide régional de l’Engagement réalisé par le CRIJ sera disponible à partir de début octobre.

Concours du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire

Des nouvelles pour la transition écologique et solidaire

Concours du Ministère de la Transition écologique et solidaire

Le ministère de la Transition écologique et solidaire et le ministère de la Culture organisent un concours de nouvelles. Ce concours a pour objectif d’encourager une prise de conscience intime et sensible de ce qui se joue dans l’érosion de la trame vivante de notre environnement.

La biodiversité. Les écosystèmes et les services rendus par la nature. Ou encore le biomimétisme. Ils font partie des priorités de l’action politique du ministère de la transition écologique et solidaire. Mais une telle transition va au-delà de ces sujets savants. En effet, elle nécessite de repenser en profondeur notre relation à la nature, d’interroger et de transformer nos habitudes, notre sensibilité et notre culture. La littérature peut, elle aussi, nous aider à nous représenter cette transition pour mieux l’opérer.

 

Des nouvelles pour une transition écologique

Les nouvelles envoyées proposeront une vision d’une transition écologique et solidaire qui place la relation harmonieuse de l’homme et la nature au cœur des enjeux des années à venir.

Enfin, les nouvelles comprendront de 5000 à 10000 signes et seront à envoyer avant le 15 août 2018, à minuit au plus tard à l’adresse électronique suivante : concours.nouvelles [a] developpement-durable.gouv.fr.

 

Pour cela, le règlement du concours est accessible au lien suivant

Prix BLIIIDA – Jardin urbain du futur

Prix pour un jardin urbain du futur

En effet, BLIIIDA (ex-TCRM Blida) lance une nouvelle édition de son prix dédié à l’inspiration, l’innovation et l’intelligence collective au service de demain : le PRIIIX BLIIIDA.
Ainsi, en 2018, le thème du PRIIIX BLIIIDA est “Back to Basilic ! le jardin urbain du futur.”

C’est pourquoi il s’adresse à toutes les organisations et individus de BLIIIDA, de Metz, de toute la France et d’Europe.

A LA CLÉ
• 6 semaines de résidence dans les locaux de BLIIIDA,
• la présentation du projet lors du Festival d’anticipation FuturOKlatsch le 1er septembre 2018 et son exposition permanente à BLIIIDA jusqu’en 2019,
• 10 000 euros de soutien financier pour la réalisation du projet.

CALENDRIER DE L’APPEL À PROJETS

• 6 juin l Lancement de l’appel à projets
• 6 juillet l Clôture des candidatures
• 10 juillet l Jury
• 15 juillet – 30 août l Résidence de création à BLIIIDA
• 2 septembre l Inauguration à BLIIIDA dans le cadre du Festival FuturOKlatsch

THÈME : BACK TO BASILIC ! LE JARDIN DU FUTUR

Donc, cet appel à projet consiste à imaginer le ou les futurs du jardin, et à créer un jardin urbain modulable et reproductible. Aussi, le jardin lauréat sera installé sur le site de BLIIIDA dès septembre 2018, en préfiguration de son ouverture au public.
Par conséquent, jardin urbain pédagogique ou contestataire, avec ou sans serre, avec ou sans terre, les candidats sont invités à jouer sur les couleurs, les profondeurs, les messages et les airs pour délivrer le modèle compact et miniature du jardin urbain du futur.
En effet, il devra intégrer une dimension technologique et énergétique pour une économie d’échelle et de ressources poussée à son maximum. Donc, cet îlot de verdure poursuit plusieurs objectifs au bénéfice de la ville et des citadins :
• verdir et aérer la ville,
• raviver la culture de l’agriculture,
• redonner le goût de la terre et de la convivialité.

Jardin urbain

Ainsi, les candidats combineront ou traiteront les différents usages des jardins urbains du futur, par exemple :
• Faire paysage ou dépayser. Alliant création originale, pédagogie et matériaux innovants, ce jardin urbain doit inviter au dépaysement et à la réflexion. Il peut susciter une perception décalée de l’espace, au moyen d’effets de couleurs, de profondeur, de taille ou de saisons…
• Nourrir le corps, les sens et l’esprit. Le jardin du siècle à venir sera comestible ou ne sera pas ! Composé de légumes, ou de plantes sauvages, d’aromatiques ou d’ornementales, ce jardin sera un support pédagogique du savoir-faire horticole et arboricole.
• Connecter ou déconnecter. La qualité des solutions agricoles, paysagères, artistiques et technologiques développées devra permettre le retour à la nature urbaine vivrière. En effet, cette dernière donne envie aux passants de s’y attarder, de s’y reposer ou de s’y engager pour développer un potentiel de rencontres et d’échanges de connaissances sur l’agriculture urbaine.

DOSSIER DE CANDIDATURE

En conséquence, le dossier devra être intitulé “PRIIIXBLIIIDA2018-nomducandidat”. Notamment, il doit être envoyé avant le 6 juillet à minuit à contact@tcrm-blida.com. Il mentionnera “Priiix Bliiida 2018” dans l’objet du mail.
Ainsi, il devra comprendre :
• Une note d’intention décrivant le pré-projet, les acteurs impliqués dans le projet, les médias envisagés, et la démarche artistique concernant l’espace public.
• Une fiche technique détaillée (besoins en électricité, eau, transport, stockage, réseau wifi…)
• Un/des croquis ou maquettes (quatre visuels minimum, qui peuvent être affichés ou installés lors d’événements pour être présentés au public)
• Un CV et Portfolio par intervenant
• Un budget prévisionnel détaillé
Notamment, le projet lauréat et réalisé deviendra la propriété de BLIIIDA.

CONTACT
• contact@tcrm-blida.com

PARTENAIRES

Enfin, l’appel à projets s’inscrit dans le projet Noé-Noah Interreg V A. En effet, il s’agit d’une opération de valorisation, de mise en événement et promotion commune des techniques de préservations de l’exceptionnelle biodiversité de la Grande Région.
Ainsi, avec cet appel à projets, BLIIIDA souhaite déclencher des démarches de retour à la nature et à la biodiversité dans les villes. De plus, il promeut le « faire soi-même » dans le domaine de l’alimentation avec du local et saisonnier, du raisonné et de la biodiversité.
Organisé avec le soutien de l’entreprise E-FLUID.

CESER PACA : Présentation de la Nouvelle mandature

CESER PACA

Nous sommes à la présentation de la nouvelle mandature du CESER PACA à la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En effet, le GRAINE PACA y représente les acteurs de l’Education à l’environnement.

Pollution lumineuse- Le Jour de la Nuit

Sensibilisation aux impacts de la pollution lumineuse : le Jour de la Nuit

Le coût économique de la pollution lumineuse

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), la pollution lumineuse et l’éclairage public représentent :
– 11 millions de points lumineux qui servent à éclairer nos villes et nos campagnes, ce qui équivaut à 1260MW soit l’équivalent d’un réacteur nucléaire
– 37% de la facture d’électricité d’une commune

Aujourd’hui, 30 à 50% de la lumière est renvoyée vers le ciel avec la plupart des lampadaires actuels. Pour ce qui est des lampes à bulles, très communes dans nos villes et villages, 60% de la lumière est totalement perdue, ce qui est une source de gaspillage considérable.

L’objectif du Jour de la Nuit

Tout d’abord, il s’agit de sensibiliser aux effets néfastes de la pollution lumineuse sur la biodiversité, la santé, le ciel étoilé et sur la nécessaire sobriété énergétique pour limiter les dérèglements
climatiques. En effet, il faut favoriser une prise de conscience collective sur un sujet encore peu et mal connu. Enfin, l’évènement invite à s’émerveiller de la beauté de la «nuit noire», renouer avec la magie d’une nuit.

Des animations gratuites en région PACA

Le Jour de la Nuit est une opération annuelle de sensibilisation aux impacts de la pollution lumineuse. Cet évènement grand public invite également à retrouver la magie d’une nuit préservée. Près de 500 évènements sont organisés chaque année dans toute la France.
Le Jour de la Nuit est un évènement grand public, ouvert à tous et fédérateur. Toutes les animations sont gratuites.
Beaucoup des acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable de la région PACA participent à cet évènement.
Appel à projet Prix International de l'eau Junior 2018

Appel à projet – Prix international de l’eau Junior 2018

Un appel à projet pour les jeunes

Cet appel à projet est proposé par le Stockholm International Water Institute, SIWI. Il mène une activité de recherche, conduit des projets et publie de nombreuses études et rapports sur l’eau. L’eau est en lien avec les thématiques de la gouvernance, de la gestion des eaux transfrontalières, du lien entre eau et changements climatiques, de l’économie de l’eau et du lien entre l’eau, l’énergie et l’alimentation.

Dans ce cadre, le SIWI a créé le Stockholm Junior Water Prize. Il a pour objectif de sensibiliser et encourager les lycéens à s’engager en faveur d’une gestion raisonnée de l’eau pour les générations présentes et futures.

Ce concours sensibilise aux enjeux de la préservation, de l’utilisation et du partage de l’eau à travers la démarche de projet. Il s’inscrit pleinement dans les objectifs du développement durable définis par l’ONU !

Les candidats peuvent soumettre des projets scientifiques, techniques ou de sensibilisation innovants et concrets. Ces projets doivent répondre aux défis sociétaux et environnementaux actuels.

Qui peut y participer à l’appel à projet ?

Les jeunes entre 15 et 20 ans, résidant en France et être élève dans l’enseignement secondaire (lycée).

Téléchargez l’appel à projet 2018

Inscriptions jusqu’au 15 décembre 2017
Soumission des projets jusqu’au 6 avril 2018