Articles

Congrès UICN

Ce colloque français a permis aux acteurs de finaliser 26 motions que la France présentera à ses homologues à l’occasion de l’Assemblée des membres, réunie durant l’assemblée mondial entre le 11 et le 19 juin 2020. D’ailleurs, FNE a enrichi la rédaction de ces motions portées par UICN France, notamment celles relative aux alternatives aux pesticides et à la protection des têtes de bassin.

Ensuite, FNE Provence Alpes Côte d’Azur se mobilisera avant, pendant et après le congrès de l’UICN tout au long de l’année 2020. Leur fédération organisera une journée de mobilisation des acteurs sur l’enjeu biodiversité dans notre région en mai 2020. Parallèlement, ils préparent une exposition sur l’homme et la biodiversité. Ils seront donc présents au sein des différents espaces du congrès international.

Dimanche en Durance

Dimanche en Durance Dimanche 16 juin, le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance (SMAVD) inaugurait les derniers travaux de restauration et aménagements en bord de Durance. Il conviait les habitants du territoire à une journée festive et familiale.

D’ailleurs, ce fut l’occasion pour FNE Provence Alpes Côte d’Azur de déployer son exposition sur la Durance. Et par ailleurs, rappeler l’histoire et la diversité des usages de cette rivière. L’événement a rassemblé plus de 1500 visiteurs et de nombreux élus. FNE a réaffirmé sa volonté de vulgariser et partager les enjeux de cette rivière au grand public et d’accompagner la démarche du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) en étant force de proposition pour une gestion intégrée et équilibrée de la ressources en anticipant le changement climatique.

 

Etude : “découvrons ensemble le rôle des émotions dans le travail !”

Etude : Vous trouverez ci-après, en quelques mots les objectifs et la démarche de notre étude collaborative.
Le Laboratoire de Psychologie Sociale (LPS) de l’université d’Aix-Marseille, et le cabinet Praxinova, spécialisé dans le conseil,
l’accompagnement et la formation pour l’amélioration des conditions de travail, ont décidé de réaliser une étude participative
dans le but d’améliorer la connaissance sur le rôle et les effets des émotions dans la pratique professionnelle.
Dans le but de mener à bien ce projet, nous souhaiterions vous compter parmi les partenaires qui mettront en lumière ce sujet
d’actualité en alliant terrain et recherche. D’ailleurs, l’objectif de ce projet est d’apporter aux entreprises des recommandations
opérationnelles et des pratiques nouvelles en matière :
– de comportements managériaux,
– d’organisation du travail,
– de formation.
En ce sens, nous vous proposons de répondre de façon libre, anonyme et volontaire au questionnaire de l’étude, troisième étape
de notre protocole de recherche.
Nous tenons donc à préciser les conclusions de cette étude seront globales et feront état de l’ensemble des réponses de salariés venant
d’entreprises et de domaines variés.
Nous vous remercions par avance pour l’intérêt que vous porterez à notre recherche et pour votre appui,
Cordialement
Jean-François STEUNOU
Président Directeur Général de Praxinova

Formation Guide Composteur

Devenir Guide Composteur

Le groupement de formateurs porté par le CFPPA de Carmejane vous propose une nouvelle session de formation. En effet, il s’agit de la formation  “prévention et compostage de proximité des biodéchets” en Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur. Donc, elle s’inscrit dans le référentiel acteurs-formation de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie (ADEME).

Une nouvelle session de formation “Guide Composteur” est prévue en mars 2019, à Digne les Bains et alentours (Alpes de Haute-Provence); le calendrier est accessible sur notre site internet ou en cliquant ICI.

Une formation dans un parcours pédagogique

Rappelons que cette formation se déroule sur 6,5 jours (parcours intégral) et porte sur l’ensemble des techniques de compostage de proximité : compostage domestique, partagé, autonome, de toilettes sèches, de déchets verts, lombricompostage… Elle peut également être suivie à la carte avec un minimum de 2,5 jours de formation pour valider le parcours.

Il y a d’autres possibilités concernant les autres parcours de formation: référent de site, maître composteur et chargé de mission (bio)déchets des collectivités. Ainsi, nous pouvons également organiser de nouvelles sessions sous réserve d’un nombre suffisant de stagiaires.

Se pré-inscrire à la formation

En effet, le nombre de places est limité. Contactez-nous dès maintenant pour vous pré-inscrire.

Bon à savoir : A certaines conditions, la Région Sud – Provence-Alpes-Côte d’Azur finance le parcours “maitre composteur”. Collectivités, associations, entreprises, vous êtes peut-être concernés. Pour plus de renseignements sur ce dispositif, n’hésitez pas à nous contacter ou à vous rapprocher de votre référent régional.

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter notre site internet : www.gesper.eu/formations/compostage.php – 04 92 34 33 54.

Le RGPD : conséquences et précautions

Le RGPD : Le Règlement Général sur la Protection des Données

Le RGPD est la nouvelle loi de référence européenne en matière de protection des données à caractère personnel. Ainsi, elle est entrée en vigueur dans 28 pays européens le 25 mai 2018. En effet, elle définit de nouveaux droits aux personnes. De la sorte, de nouveaux devoirs incombent aux responsables du traitement de ces données.

Donc, voici les quelques grands principes à retenir pour les associations.

  • La définition des données personnelles est élargie à tout ce qui peut permettre d’identifier un individu. Les courriels peuvent évidemment faire partie de cette définition lorsqu’il y a nom et/ou prénom.
  • Les structures ont l’obligation de communiquer clairement aux utilisateurs l’utilisation qui sera faite de leurs données et leurs droits à la modification ou l’effacement de celles-ci.
  • Les utilisateurs devront pouvoir annuler facilement leur consentement et demander l’effacement de leurs données dans les meilleurs délais.
  • Les structures devront mettre en place des mesures préventives de protection des données.
  • Les structures devront informer les personnes concernées de toute fuite des données.

En cas de non respect du dispositif, les structures pourront se voir infliger des amendes allant de 2% à 4% du chiffre d’affaires et jusqu’à 20 millions d’euros pour les infractions les plus graves.

Le texte de loi est disponible dans son intégralité ici.

RGPD et inscriptions aux listes de diffusion

Tout d’abord, une mesure concerne les structures dont la collecte de données ou l’envoi de courriels est l’activité principale. Ainsi, elle consiste à rendre obligatoire le recrutement d’un Data Protection Officer (DPO). A priori, cette obligation ne s’applique pas aux structures d’EEDD.

Ensuite, l’opt-out et l’opt-in passif sont désormais interdits. Il nous faut passer par un petit point de définitions. L’opt-out est la pratique consistant à inscrire d’office un utilisateur à une liste après une inscription à un service, en lui laissant la charge de se désinscrire. De plus, l’opt-in passif consiste à obtenir le consentement d’un internaute de manière détournée. Par exemple, le plus souvent en pré-cochant la case correspondant au souhait de recevoir des courriels de la part de l’entreprise.

Mais, l’opt-in reste autorisé. Il s’agit de laisser l’internaute exprimer librement son consentement par une action positive. Généralement, l’internaute coche de lui-même une case correspondant au souhait de recevoir des courriels de votre part.

A priori, si l’inscription à une liste de diffusion (lettre d’information ou autre) fait suite à la demande du destinataire, vous êtes dans le bon. Il me semblerait que nous n’avons pas obligation d’envoyer un courriel aux inscrits pour leur redemander de s’inscrire. Cependant, il serait de bon aloi de garder en mémoire ou en archive les demandes (via le bulletin d’inscription, courriel de demande…).

Ce que RGPD autorise…

Par conséquence, nous ne pouvons plus utiliser de listes de diffusion créées sans consentement des destinataires. Les listes de collectivités pour communiquer sur nos actions de formation seraient-elles à proscrire ?

En définitive, le RGPD concerne les courriels permettant d’identifier le ou la destinataire, c’est-à-dire contenant un nom de famille et/ou un prénom. Donc, les mesures ne concerne pas les courriels génériques du type info, accueil, formation, direction, etc.

Par contre, à noter que le RGPD prévoit 2 exceptions pour lesquelles l’obtention du consentement n’est pas obligatoire.

  • Pour les contacts B2B, (c’est à dire des courriels professionnels) à condition que la prospection concerne l’activité exercée par le destinataire.
  • Pour vos clients existants, à condition que vos communications portent sur des produits ou services en rapport avec ce qu’ils ont déjà acheté précédemment.

En définitive, le texte permet une certaine flexibilité à condition que l’on puisse le justifier. Il sera certainement amendé pour être complété. Pour ces raisons, affaire à suivre…

Pour aller plus loin.

Télécharger un message-type à envoyer à vos contacts en .docx ou en .odt

Trophées contre le gaspillage alimentaire

Luttre contre le gaspillage alimentaire

Votre association, entreprise ou collectivités s’engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ? En ce sens, a caisse de prévoyance des cadres du secteur agricole AGRICA propose un appel à candidatures “lutte contre le gaspillage alimentaire”. AGRICA organise ainsi sa quatrième édition des Trophées “Gaspillage alimentaire : le temps des solutions”.

Les entreprises, associations et collectivités territoriales peuvent candidater. En effet, dès lors qu’elles interviennent d’une manière ou d’une autre dans la lutte contre les pertes et gaspillages alimentaires.

Les jury récompensera six initiatives anti-gaspi lors d’une cérémonie de remise des Trophées en novembre 2018 à Paris. Chaque lauréat recevra une dotation financière des 2500€. La dotation se portera à 5000€ pour le Grand Prix du Jury.

Les réponses sont attendues avant le 14 mai 2018.

Télécharger le dossier de candidature et le règlement.

Télécharger notre fiche d’outils pédagogiques contre le gaspillage alimentaire.

Assemblée Générale 2018

Assemblée Générale 2018

Retenez la date de l’assemblée générale du GRAINE PACA. Chaque année, c’est l’occasion de revenir sur les actions du GRAINE, de fortifier le réseau et ses liens.

Elle aura lieu le vendredi 18 mai, au café Ecce Terra au Cannet !

Inscriptions

Repas. Adhésion à jour. Covoiturage. L’inscription est essentielle pour notre organisation.

Retrouvez le courrier de convocation ici

 

Agence de l’Eau : le livret-argumentaire pour les élus et décideurs

Livret-argumentaire : Et si la rivière redevenait un atout pour mon territoire ?

Le comité de bassin Rhône-Méditerranée publie un livret-argumentaire inédit à l’attention des élus et des décideurs sur l’intérêt de restaurer nos rivières altérées par certains aménagements et activités humaines.

Le livret-argumentaire : Redonner aux rivières un fonctionnement naturel, c’est améliorer la qualité de l’eau, se protéger contre les crues, s’adapter au changement climatique, ramener de la biodiversité.

Mais c’est aussi penser au développement économique, au lien social et à la qualité de vie. C’est une somme de bénéfices dont chaque élu ou décideur n’a pas toujours conscience lors des décisions d’aménagement des territoires.

Ces multiples intérêts associés à la restauration des rivières dégradées sont présentés dans ce document et illustrés par des retours d’expériences issus de toutes les régions du bassin Rhône-Méditerranée. Des témoignages d’élus, de techniciens ou de riverains complètent ce livret.

> Téléchargez le livret

> Découvrir d’autres outils pédagogiques sur l’eau

Grand Prix Milieux Humides et Urbanisme

Grand prix Milieux humides et urbanisme 2017

Dans le cadre du Plan national d’action en faveur des milieux humides 2014-2018, les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires lancent un nouveau Grand Prix milieux humides et urbanisme. En effet, cet appel à candidature vise à maintenir et à renforcer la dynamique initiée par la première édition, en mettant en avant de nouvelles expériences territoriales de préservation, création ou restauration de milieux humides.

Qui peut participer ?

Collectivités (communes et leurs groupements, syndicats mixtes), en métropole et outre-mer. La participation est gratuite.

Objectifs du Grand Prix

> Valoriser des opérations réussies d’aménagement et de planification urbaine intégrant les milieux humides dans l’aménagement du territoire.

> Porter le regard sur des opérations qui méritent d’être connues pour les richesses qu’elles apportent en ouvrant l’aménagement urbain sur la nature, alors que les milieux humides sont encore trop souvent considérés comme des handicaps ou des obstacles à l’aménagement.

Date limite d’envoi des dossiers

6 octobre 2017

Enfin, pour toutes précisions et pour télécharger les documents cadres pour les candidatures : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/lancement-du-2e-grand-prix-milieux-humides-et-urbanisme

Redonnons libre-cours à nos rivières !

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a réalisé un film sur la continuité écologique des rivières. La circulation des poissons et des sédiments est vitale pour le bon fonctionnement des cours d’eau. Des solutions existent pour redonner libre-cours à nos rivières. Osons la continuité !

Redonnons libre-cours à nos rivières

La continuité écologique, c’est la libre circulation des poissons comme des sédiments

Au rythme des crues, les cailloux façonnent la rivière et transitent jusqu’à la mer

Ils protègent de l’érosion le lit, les berges et le littoral

Ce sont aussi des habitats de qualité pour la vie aquatique

Les poissons migrateurs remontent la rivière pour grandir ou se reproduire

L’anguille grandit dans nos rivières, l’adulte repart pour les Antilles

Au-delà des grands migrateurs, tous les poissons se déplacent pour se nourrir, se reproduire et s’abriter dans la rivière, ses zones humides et ses bras morts

Une rivière ne naît pas en mauvais état, elle le devient 90 000 seuils et barrages en France, c’est un obstacle tous les 2 Km

Les sédiments s’accumulent, l’eau ralentit sa course, se réchauffe, s’évapore, s’asphyxie, des problèmes de qualité apparaissent

Au fil des crues, la rivière perd son stock de cailloux à l’aval de l’ouvrage, elle érode ses berges et creuse son lit, les digues cèdent, les zones humides s’assèchent, la nappe s’enfonce

Les obstacles dégradent l’équilibre de la rivière et sa biodiversité A partir de 20 cm de hauteur, un obstacle est infranchissable par la plupart des espèces

Rejoindre les zones de frai est difficile, voire impossible

Les pontes échouent, les reproducteurs se raréfient et des espèces disparaissent

Des remèdes existent

Quels obstacles aménager ? Quels gains pour les poissons? Quel gain pour les sédiments ? Quel entretien ? Quel coût ?

Les passes à poissons sont utiles pour la circulation des poissons, mais sans effet pour le passage des cailloux

Les rivières de contournement sont efficaces pour l’ensemble des poissons, elles laissent transiter une partie des sédiments

L’effacement total est à privilégier quand il est compatible avec les usages de la rivière

A chaque ouvrage, sa solution

Osons la continuité

L’agence de l’eau et l’Onema vous accompagnent