Articles

Dimanche en Durance

Dimanche en Durance Dimanche 16 juin, le Syndicat Mixte d’Aménagement de la Vallée de la Durance (SMAVD) inaugurait les derniers travaux de restauration et aménagements en bord de Durance. Il conviait les habitants du territoire à une journée festive et familiale.

D’ailleurs, ce fut l’occasion pour FNE Provence Alpes Côte d’Azur de déployer son exposition sur la Durance. Et par ailleurs, rappeler l’histoire et la diversité des usages de cette rivière. L’événement a rassemblé plus de 1500 visiteurs et de nombreux élus. FNE a réaffirmé sa volonté de vulgariser et partager les enjeux de cette rivière au grand public et d’accompagner la démarche du SAGE (Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux) en étant force de proposition pour une gestion intégrée et équilibrée de la ressources en anticipant le changement climatique.

 

Le bois-énergie

France Nature Environnement Provence-Alpes-Côte d’Azur a organisé deux jours de formation sur la gestion durable des forêts et la filière bois-énergie les 18 et 19 juin à Marseille.

Une vingtaine de participants ont assisté aux deux modules de formation sur la gestion durable des forêts et sur la filière bois-énergie.

Plusieurs thèmes étaient abordés : les fonctions de la forêt, ses liens avec la biodiversité, la filière en France, les bonnes et mauvaises pratiques en matière de gestion des forêts, les gros consommateurs de la filière de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, etc.

Ils ont travaillé ensemble en intelligence collective sur les revendications et attentes qu’apporte les associations concernant la filière bois-énergie (manière d’exploiter, plan d’approvisionnement, système de production énergétique choisi, hiérarchie des usages…).

Enfin, la formation a été clôturée par une visite de terrain à La Sambuc, dans une forêt départementale gérée par l’ONF au sein du Parc Naturel de la Sainte-Baume. Guidés par la chargée de mission forêt du PNR, un agent de l’ONF et un agent du service de gestion des ENS du département du Var, les participants en ont appris plus sur la Charte forestière du PNR, la politique du département du Var sur la gestion des forêts et la manière dont les coupes d’arbres sont prévues pour le bois-énergie.

FNE : Sans plastiques

FNE : Pour la journée sans sac plastique le 3 juillet, notre association s’interroge : où en sommes-nous, 3 ans après l’interdiction des sacs plastiques à usage unique ? Nous sommes donc allés à la rencontre des commerçants et usagers du marché de Noailles à Marseille afin d’échanger sur cette question et présenter des alternatives possibles.

Nous le savons : notre environnement suffoque sous le plastique. Mais savez-vous que ce plastique arrive aussi dans nos assiettes ? Il voyage même jusqu’aux Alpes via l’air que nous respirons ! En moyenne, nous ingérons donc sans le savoir 5 grammes de plastique par semaine.

 

Ecologie : Les nudges, un outil qui change les comportements

Ecologie : Les Français, d’après des enquêtes, ont une lucidité grandissante sur l’impact de la consommation sur les ressources naturelles. Or, ils n’adaptent pas leurs comportements en conséquence.Le document présenté ci-dessous forme une étude originale sur le sujet. Ce travail émane d’une collaboration entre la Fabrique Écologique et Futuribles International, amendée par des commentaires.

Consommation

Télécharger le document

 

Pour en savoir un peu plus sur les nudges :

https://www.cairn.info/revue-sante-publique-2016-1-page-43.htm

Trophées contre le gaspillage alimentaire

Luttre contre le gaspillage alimentaire

Votre association, entreprise ou collectivités s’engage dans la lutte contre le gaspillage alimentaire ? En ce sens, a caisse de prévoyance des cadres du secteur agricole AGRICA propose un appel à candidatures “lutte contre le gaspillage alimentaire”. AGRICA organise ainsi sa quatrième édition des Trophées “Gaspillage alimentaire : le temps des solutions”.

Les entreprises, associations et collectivités territoriales peuvent candidater. En effet, dès lors qu’elles interviennent d’une manière ou d’une autre dans la lutte contre les pertes et gaspillages alimentaires.

Les jury récompensera six initiatives anti-gaspi lors d’une cérémonie de remise des Trophées en novembre 2018 à Paris. Chaque lauréat recevra une dotation financière des 2500€. La dotation se portera à 5000€ pour le Grand Prix du Jury.

Les réponses sont attendues avant le 14 mai 2018.

Télécharger le dossier de candidature et le règlement.

Télécharger notre fiche d’outils pédagogiques contre le gaspillage alimentaire.

Assemblée Générale 2018

Assemblée Générale 2018

Retenez la date de l’assemblée générale du GRAINE PACA. Chaque année, c’est l’occasion de revenir sur les actions du GRAINE, de fortifier le réseau et ses liens.

Elle aura lieu le vendredi 18 mai, au café Ecce Terra au Cannet !

Inscriptions

Repas. Adhésion à jour. Covoiturage. L’inscription est essentielle pour notre organisation.

Retrouvez le courrier de convocation ici

 

Grand Prix Milieux Humides et Urbanisme

Grand prix Milieux humides et urbanisme 2017

Dans le cadre du Plan national d’action en faveur des milieux humides 2014-2018, les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires lancent un nouveau Grand Prix milieux humides et urbanisme. En effet, cet appel à candidature vise à maintenir et à renforcer la dynamique initiée par la première édition, en mettant en avant de nouvelles expériences territoriales de préservation, création ou restauration de milieux humides.

Qui peut participer ?

Collectivités (communes et leurs groupements, syndicats mixtes), en métropole et outre-mer. La participation est gratuite.

Objectifs du Grand Prix

> Valoriser des opérations réussies d’aménagement et de planification urbaine intégrant les milieux humides dans l’aménagement du territoire.

> Porter le regard sur des opérations qui méritent d’être connues pour les richesses qu’elles apportent en ouvrant l’aménagement urbain sur la nature, alors que les milieux humides sont encore trop souvent considérés comme des handicaps ou des obstacles à l’aménagement.

Date limite d’envoi des dossiers

6 octobre 2017

Enfin, pour toutes précisions et pour télécharger les documents cadres pour les candidatures : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/lancement-du-2e-grand-prix-milieux-humides-et-urbanisme

Label Ville-Nature 2017

L’Agence Régionale Pour l’Environnement (ARPE). la Région Provence Alpes Côte d’Azur et l’Agence de l’eau régionalise l’opération label “Ville nature / Interco nature”.

Ainsi qu’un concours “Capitale française et régionale de la biodiversité”.

Le GRAINE PACA participe au jury sur l’aspect Sensibilisation, représentant un des trois piliers du label.

Guide végétalisation Marseille Littoral

Guide pour la végétalisation des rues de Marseille et des villes de l’espace littoral méditerranéen

A l’occasion de la semaine du développement durable, découvrez le guide sur la végétalisation des villes de l’espace littoral méditerranéen !

Conçu et réalisé par l’association marseillaise Passeurs de Jardins, ce guide propose de vous accompagner dans l’aventure de la végétalisation. Vous y trouverez idées, conseils, astuces, outils, et pistes de réflexion pour vous aider à exprimer au mieux votre créativité et votre sensibilité, tout en vous faisant plaisir.

En effet, de nombreuses études établissent l’influence positive exercée par la végétation sur le moral des citadins, mais pas seulement !

La végétalisation favorise aussi la présence de la nature en ville, améliore la qualité de l’air, atténue les effets de l’imperméabilisation des sols, et tisse des liens entre les riverains…

Alors jardinons !

Téléchargement du guide

Guide végétalisation passeur de jardin

Le GEMAPI en action

GEMAPI : De nouvelles perspectives en EEDD !

Le 23 mars 2017, se déroulait une réunion d’information “GEMAPI, un outil de valorisation pour les territoires” organisée par EA éco-entreprises. L’objectif était de répondre au besoin d’informations sur la mise en place de la GEMAPI. Plusieurs partenaires ont présenté les aspects techniques : Pôle EAU, ARPE, IRSTEA, Agence de l’Eau. Le GRAINE PACA était présent pour comprendre les enjeux de la nouvelle compétence GEMAPI dans le domaine de l’EEDD.

Qu’est-ce que GEMAPI ?

La GEMAPI est la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations. La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique crée une compétence ciblée et obligatoire relative à la gestion des GEMAPI. Cette loi attribue cette compétences aux communes et à leurs groupements.

Objectifs

Malgré des avancées notables en matière de qualité de l’eau sur l’ensemble du territoire régional, l’objectif est ambitieux. En effet, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, il est fixé pour 2021 de :

  • retrouver un bon état écologique pour 2/3 des rivières
  • retrouver un bon état écologique pour 99% des eaux souterraines

Cet objectif semble certes encore lointain. Notamment, au vu des problèmes des cours d’eau de la région. Comme l’excès de prélèvement d’eau sur certaines rivières, rivières sont trop enserrées dans des digues, barrages et de seuils qui bloquent la circulation des poissons, mais également des sédiments, pesticides, etc.

Aujourd’hui, tous les niveaux de collectivités sont concernés par l’entretien et la restauration des cours d’eau ainsi que les ouvrages de protection contre les crues. Mais aucune de ces collectivités n’en est spécifiquement responsable.

Compétences des communes et Interco

Dès le 1er Janvier 2018, cette gestion de la ressource en eau sera exclusivement confiés aux communes. Et éventuellement à leurs établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI FP).

La GEMAPI va s’inscrire dans trois enjeux majeurs:

  • Concilier la gestion avec la prévention et l’approche globale de la politique de l’eau
  • Concilier l’amont et l’aval
  • Mettre en places des moyens au sein des structures et des accompagnements (financiers notamment). Avec une approche par rapport au public qui apparaît dans le texte très importante.

Il est important de noter que les compétences GEMA et PI existent déjà au sein des collectivités. Or, la GEMAPI permet une cohérence territoriale via une gouvernance établie. Il est donc essentiel d’intégrer les différents milieux et secteurs d’activités au sein de cette nouvelle compétence (associations, collectivités, entreprises, bureaux d’études…).

Quelles places pour l’EEDD ?

Les EPCI ou autres entités compétentes dans le domaine de la GEMAPI vont avoir besoin, dans un souci de communication et de pédagogie, de mettre en place des animations à destination du grand public (notamment les administrés du territoire concernée). Cela aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre la nécessité (les gains mais aussi les dangers et les risques) de mettre en place des actions de gestion de ces milieux aquatiques.

Cette meilleure connaissance et compréhension des problématiques est souvent le gage d’une meilleure mobilisation des citoyens et des élus pour avancer dans la gestion intégrée des milieux aquatiques. Les associations seraient alors sollicitées afin concevoir et créer des animations, que ce soit pour un public scolaire ou un public adulte.

Document(s) utile(s)

Le rapport sur l’état des eaux des bassins Rhône-Méditerranée et Corse