Articles

L’état de l’Education à l’Environnement – Revue de l’Observatoire Edition 2017

L’Observatoire de l’EEDD

L’Observatoire Régional de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) a édité une revue. Dans ce but, ce document revient sur l’état des lieux du secteur à travers l’emploi, les bénévoles, les publics sensibilisés et les thématiques. L’Observatoire a recensé 4300 actions réalisées en 2016 dans toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En premier lieu, l’Observatoire vise à permettre une analyse dynamique des données de l’EEDD : globale à l’échelle des territoires, et individuelle à l’échelle de chaque structure.

L’emploi en éducation à l’environnement

Le réseau régional compte plus de 700 emplois directs. 2/3 des salariés ont un bac+3 et 3 salariés sur 4 sont en CDI.

 

Les structures renseignant l’Observatoire comptent au moins 5400 bénévoles.

Les type de publics touchés

Observatoire de l'Education à l'environnement et au développement durable200 000 personnes sont sensibilisées par an. En effet, les associations d’éducation à l’environnement interviennent dans différents contextes : dans le cadre scolaire, professionnel ou de loisirs. Des animations « grand public » sont également proposées.
Même si le public enfance/jeunesse représente le cœur historique du métier de l’éducation à l’environnement, les structures recensées s’adressent aujourd’hui majoritairement aux adultes et aux familles.

Le top des thématiques

Observatoire de l'Education à l'environnement et au développement durable

 

 

 

Pour en savoir plus sur l’Observatoire Régional de l’EEDD…

 

Sources : Observatoire Régional de l’EEDD. Ces données de 2015 et 2016 sont issues de l’analyse de 63 structures situées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces données ne sont pas exhaustives ni représentatives. Elles ont pour objectif de fournir les éléments d’une vision d’ensemble du secteur et les grandes tendances qui s’en dégagent.

enquête rythme scolaire

Enquête sur les rythmes scolaires

Enquête sur la réforme des rythmes scolaires

Le gouvernement a annoncé son projet de réforme des rythmes scolaires. Afin de défendre les intérêts des associations du secteur de l’animation, le CNEA lance une enquête. Cette enquête porte sur les emplois liés aux rythmes scolaires. Ces emplois sont particulièrement menacés par le retour à la semaine de 4 jours.

La réforme annoncée par le Ministre de l’Éducation Nationale sur la libre organisation des rythmes scolaires par les communes risque en effet d’aboutir au retour à la semaine de 4 jours.

Menace sur les secteurs de l’animation

Attaché aux apports pédagogiques amenés par la semaine à cinq matinées et par les activités périscolaires, le CNEA, syndicat d’employeurs des champs de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, invite le gouvernement à ne pas se précipiter vers ce qui pourrait être un recul important dans l’apprentissage et l’éveil des enfants et souhaite l’alerter quant à la menace que la réforme fait peser sur l’économie et les emplois des secteurs de l’animation tant éducative que sportive.
L’enquête est disponible ici
Cliquez ici pour lire le communiqué de presse diffusé par le CNEA