Articles

Enquête CEN Rhone-Alpes

Enquête CEN Rhone-Alpes:

Le CEN Rhone-Alpes réalise une enquête dans le cadre d’un Plan national d’actions lié à la biodiversité des rivières.

L’enquête vise ainsi à aider le CEN à construire une stratégie de communication adaptée aux préoccupations et attentes des acteurs de terrain.

A cette fin le questionnaire a donc pour but de comprendre les enjeux des champs d’action de ces acteurs.

La passation de ce questionnaire prend entre 5 à 15 minutes

La date limite pour y répondre est le 17 juillet 2020.

Les réponses sont strictement confidentielles et feront l’objet d’une analyse globale.

Pour répondre au questionnaire

Retrouvez également d’autres actualités du Graine.

Enquête : QUALITE DE VIE ET BIEN ETRE AU TRAVAIL DANS L’ACCUEIL COLLECTIF DE LA PETITE ENFANCE

Enquête : QUALITE DE VIE ET BIEN ETRE AU TRAVAIL DANS L’ACCUEIL COLLECTIF DE LA PETITE ENFANCE

L’association Label vie lance une enquête destinée aux professionnels de la petites enfance.

Voici donc la présentation de celui ci:

« Professionnel.le.s de la petite enfance : comment allez-vous ? Êtes-vous satisfait.e.s de vos conditions de travail ? De vos horaires et durée de trajet ? Vos locaux sont-ils agréables, lumineux ? Qu’en est-il de votre équilibre vie professionnelle et personnelle, de vos relations d’équipe ? Que pensez-vous de la qualité de votre travail ?
L’association Label Vie en partenariat avec Pierre Moisset, sociologue spécialiste de la petite enfance, lancent donc  une étude d’ampleur nationale pour répondre à ces questions. Intitulée « Qualité de vie et bien-être au travail dans l’accueil collectif de la Petite Enfance », soutenue par la CNAF et la fondation Mutuelle Familiale. Cette étude vise ainsi à nourrir un travail de recherche sur les besoins des professionnels de la petite enfance.

Par rapport à l’actualité, le questionnaire intègre également des questions sur le travail post-Covid ! Comment ce contexte influe sur la qualité de vie au travail, les relations d’équipe, le travail….

Le questionnaire est entièrement anonyme, ne prend que 20 à 30minutes pour être rempli, et s’adresse aujourd’hui à l’ensemble des professionnel.le.s en structure collective d’accueil en France, toute formation et fonction confondues.

 

« Le point de vue des professionnel.le.s de terrain sera particulièrement précieux » précise le sociologue. – Donc si vous souhaitez faire entendre vision de votre métier au quotidien, prenez le temps de répondre à ce questionnaire : https://docs.google.com/forms/d/e/1FAIpQLScO7fGwYaRFPcICLaeYeWsVn6g-AWFqM0DkS_FhCLshEQhflQ/viewform?usp=sf_link

 

Retrouvez également d’autres actualités du Graine

Enquête nationale sur l’évolution de la perception du bruit liée à la crise sanitaire

Le CidB(1) lance une Enquête nationale sur l’évolution de la perception du bruit liée à la crise sanitaire

Du 17 mars au 11 mai 2020, durant 55 jours, les Français ont découvert un nouvel environnement sonore, parfois surprenant.

En effet, le confinement a engendré une réduction considérable du bruit créé par les activités humaines. Ainsi selon les différents observatoires du bruit la France (Bruitparif, Acoucité) a connus une baisse de l’énergie sonore de 50 à 80 % le jour. Egalement cette baisse allait jusqu’ à 90 % la nuit. En l’absence des bruits générés par nos activités à l’arrêt, de nombreuses personnes ont donc pu tendre l’oreille pour écouter une nouvelle partition sonore !

Certains ont pu ouvrir les fenêtres, découvrir les bruits naturels, et également profiter simplement du calme. Cependant d’autres au contraire ont eu à subir des bruits de voisinage plus intense qu’auparavant.

Ainsi quels ont été les impacts du confinement sur l’environnement sonore de chacun ? Sur leur santé (sommeil, gêne, stress) ? Mais aussi sur leurs activités quotidiennes (échanges, concentration…) ? Comment cette période a-t-elle été vécue ? Les Français sont-ils devenus plus sensibles au bruit ? Ont-ils profité du confinement pour repenser leur rapport à l’environnement sonore en termes de mobilité ? D’habitat ? de relations sociales ?

Toutes ces questions sont abordées dans l’enquête que propose le Centre d’Information sur le Bruit afin de mieux comprendre la relation que la population française entretient avec son environnement sonore.

Cette enquête s’adresse exclusivement aux personnes ayant vécu le confinement dans leur résidence principale quel que soit le lieu de vie.

Le questionnaire est donc disponible dès aujourd’hui sur le site du CidB :

https://www.bruit.fr/particuliers/enquete-sur-l-evolution-du-bruit-lie-a-la-crise-sanitaire

(1) Le Centre d’information sur le Bruit (CidB) est un centre de ressources référent pour le grand public et pour l’ensemble des acteurs concernés par la qualité de l’environnement sonore. Association loi 1901 créée en 1978 et reconnue d’utilité publique depuis 2007 ; son périmètre est national.

Le CidB met en œuvre différents types d’actions pour faciliter la prise en compte du bruit et de ses effets sur l’Homme dans son environnement, à son domicile, au travail, à l’école, dans ses loisirs…

Contact presse : CidB – Sylvie BOUIN 06 42 20 88 94 – bouin@cidb.org

Centre d’information sur le Bruit – 12-14, rue Jules Bourdais 75010 PARIS – 01 47 64 64 64

 

Retrouvez également la campagne de prévention menée par le Graine sur le bruit.

Covid-19 : Tribune inter-associative

NOUVELLE ENQUÊTE COVID-19

NOUVELLE ENQUÊTE COVID-19

Le Mouvement associatif  lance une nouvelle enquête COVID-19.

Ainsi cette enquête vise à mesurer la situation et les besoins du milieu associatif après le déconfinement. Elle fait notamment suite à la première enquête à laquelle 20000 associations avaient répondues. L’objectif de cette deuxième enquête est donc d’approfondir les résultats de la première. Particulièrement sur l’impact économique de la crise sur votre structure et vos besoins d’accompagnement

Peu importe son statut tous le monde peu y répondre. Elle est donc ouverte aux responsables associatifs salariés. Mais elle concerne également les bénévoles (membres du bureau ou du conseil d’administration, dirigeants salariés d’une association).

Pour participer à l’enquête 

 

D’autres actualités du Graine

Covid-19: Enquête EEDD Graine ARA

Covid-19 : Enquête EEDD du Graine ARA

Covid-19: Enquête eedd Graine ARA (Auvergne-Rhône-Alpes).

Enquête réalisé par le Graine ARA visant ainsi à mesurer l’impact de la crise sur les acteurs EEDD. Educ’alpes s’est également associé à la démarche.

Enquête COVID Synthèse #2 

Participation de près d’une centaine de structures (98).

Cette 2e synthèse fait le constat d’une situation très préoccupante de manière globale pour les acteurs de l’EEDD. En effet la crise les a confrontés à un arrêt brutal de leurs activités, alors qu’ils étaient déjà pour certains fragilisés. Notamment par la suppression des emplois-aidés et la baisse globale des subventions publiques)

De nombreuses questions se posent également concernant le déconfinement progressif, la réouverture des établissements scolaires, la possibilité de maintenir les activités prévues durant l’été, etc.

Et ces questions concernent de multiples dimensions. Allant des enjeux économiques à très courts termes, aux enjeux éducatifs. En passant par la traduction dans nos pratiques des gestes barrière et des mesures sanitaires.

Pour en savoir plus : Covid19_synthese_enquête_22avril2020_DEF

D’autres actualités du Graine

Covid-19 : Tribune inter-associative

Enquête associations covid-19

Enquête associations covid-19

Le mouvement associatif  a lancé le 20 mars une enquête flash de 20 questions. En effet, cette dernière a été mené avec le RNMA ainsi qu’avec l’appui de Recherches & Solidarités.  Celle-ci s’adressait donc prioritairement aux responsables associatifs bénévoles ou salariés.

Le but était notamment de savoir comment cette crise impactait le milieu associatif. Elle permet en effet d’avoir des données précise à remonter aux pouvoirs publics.

Bilan

20000 associations y ont ainsi répondues. Permettant donc une photographie significative de la situation actuelle.

Les résultats mettent en lumière 3 mesures de soutiens demandées à l’Etat:

  • Un pacte de sécurisation des subventions
  • Un fonds de soutien aux associations
  • L’ouverture d’une discussion sur un plan de relance post-crise

Pour voir les principaux résultats de l’enquête

Pour en savoir plus.

 

D’autres actualités du Graine

 

 

Un réseau pour la surveillance des Espèces Exotiques Envahissantes

Identifier les acteurs d’un réseau pour la surveillance des espèces exotiques envahissantes

Cette enquête se déroule dans le cadre de la Stratégie Nationale relative aux Espèces Exotiques Envahissantes (EEE) établie par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer en 2017, et du règlement européen n°1143/2014. L’Unité Mixte de Service « Patrimoine Naturel » (UMS PatriNat), Centre d’expertise et de données sur la nature et le Service de Coordination Technique des Conservatoires Botaniques Nationaux (SCTCBN) sont en charge. Ces derniers souhaitent d’identifier un réseau d’acteurs durables pour la surveillance des espèces exotiques envahissantes. Ainsi, cette enquête concerne la France métropolitaine et l’Outre-mer.

Aussi, nous vous invitons à répondre à une enquête composée de 19 questions et téléchargeable à partir du lien suivant. A noter qu’un tableau des techniques et méthodes de relevés d’espèces concernant la question 4 est également disponible via ce lien. Lien de téléchargement (date limite de téléchargement : 27 mai 2018)

Une enquête nationale

Cette enquête permettra de visualiser les acteurs impliqués dans cette surveillance, les interrelations entre ces acteurs, d’identifier les points forts et points faibles de la surveillance actuelle des EEE, et de déduire des modalités d’actions futures (notamment associées à la circulation des données naturalistes, les territoires à surveiller, etc.).

Les résultats de l’enquête feront l’objet d’un rapport (qui vous sera communiqué) et d’une publication dans une revue dédiée.

L’enquête s’insére dans le cadre d’un stage de fin d’étude (Master 2). En effet, Alexandra Pinelle effectue ce stage  à l’UMS PatriNat jusqu’à la fin du mois de juillet. Nous vous serions reconnaissants de répondre à cette enquête avant le 1erjuin 2018 et de la diffuser largement à vos réseaux professionnels.

Contact :

Alexandra PINELLE
Stagiaire ” Identification d’un réseau durable d’acteurs pour la surveillance des Espèces Exotiques Envahissantes en France “. UMS Patrimoine Naturel – Centre d’Expertise et de Données sur la Nature / Muséum National d’Histoire Naturelle – Equipe Evaluation et Suivi / Mail : alexandra.pinelle1@mnhn.fr / Tél. : 01 40 79 32 63

Enquête sur la perception des risques majeurs en PACA

Perception des risques majeurs

La DREAL PACA et l’Observatoire des Risques Majeurs de PACA (ORRM PACA) réalisent une enquête sur la perception des risques majeurs par les citoyens de la région.

L’enquête est programmée sur 4 mois de juin à septembre 2017. Les résultats de ce questionnaire seront anonymisés. Ils permettront ainsi de dresser un premier état des lieux qui sera actualisé tous les 2 ans. Ils aideront également à orienter l’action des services de l’Etat, des collectivités et de l’ORRM PACA en matière d’information préventive vers les citoyens.

Accéder à l’enquête

Pratiques environnementales des Français

Analyse des pratiques domestiques des Français en matière d’environnement

Quelle prise en compte de l’environnement  au sein des foyers ?

Une enquête consacrée aux pratiques environnementales des ménages a été conduite par le commissariat général au développement durable.

Les données collectées permettent de saisir l’importance que les Français accordent à la gestion de leurs déchets et à leur consommation d’énergie dans leur quotidien. Ce sont les deux façons pour réduire leurs impact environnemental au sein de leur foyer. Les résultats montrent aussi l’impact de certaines caractéristiques des ménages sur les pratiques déclarées.

Les résultats montrent bien que ces formes emblématiques d’implication sont largement pratiqués dans les ménages français. C’est en particulier le cas du tri des déchets, plus de huit Français sur dix déclarent en effet le pratiquer.

il existe toutefois de grandes différences entre ménages, en fonction de leur intérêt pour l’environnement, de leurs problèmes ou de leurs capacité d’agir. De même, l’âge, l’emplacement géographique, et la taille du ménage, influencent grandement leurs comportements.

 

 

 

 

Les résultats de l’enquête