Articles

Agence de l’Eau : le livret-argumentaire pour les élus et décideurs

Livret-argumentaire : Et si la rivière redevenait un atout pour mon territoire ?

Le comité de bassin Rhône-Méditerranée publie un livret-argumentaire inédit à l’attention des élus et des décideurs sur l’intérêt de restaurer nos rivières altérées par certains aménagements et activités humaines.

Le livret-argumentaire : Redonner aux rivières un fonctionnement naturel, c’est améliorer la qualité de l’eau, se protéger contre les crues, s’adapter au changement climatique, ramener de la biodiversité.

Mais c’est aussi penser au développement économique, au lien social et à la qualité de vie. C’est une somme de bénéfices dont chaque élu ou décideur n’a pas toujours conscience lors des décisions d’aménagement des territoires.

Ces multiples intérêts associés à la restauration des rivières dégradées sont présentés dans ce document et illustrés par des retours d’expériences issus de toutes les régions du bassin Rhône-Méditerranée. Des témoignages d’élus, de techniciens ou de riverains complètent ce livret.

> Téléchargez le livret

> Découvrir d’autres outils pédagogiques sur l’eau

Appel à projet Prix International de l'eau Junior 2018

Appel à projet – Prix international de l’eau Junior 2018

Un appel à projet pour les jeunes

Cet appel à projet est proposé par le Stockholm International Water Institute, SIWI. Il mène une activité de recherche, conduit des projets et publie de nombreuses études et rapports sur l’eau. L’eau est en lien avec les thématiques de la gouvernance, de la gestion des eaux transfrontalières, du lien entre eau et changements climatiques, de l’économie de l’eau et du lien entre l’eau, l’énergie et l’alimentation.

Dans ce cadre, le SIWI a créé le Stockholm Junior Water Prize. Il a pour objectif de sensibiliser et encourager les lycéens à s’engager en faveur d’une gestion raisonnée de l’eau pour les générations présentes et futures.

Ce concours sensibilise aux enjeux de la préservation, de l’utilisation et du partage de l’eau à travers la démarche de projet. Il s’inscrit pleinement dans les objectifs du développement durable définis par l’ONU !

Les candidats peuvent soumettre des projets scientifiques, techniques ou de sensibilisation innovants et concrets. Ces projets doivent répondre aux défis sociétaux et environnementaux actuels.

Qui peut y participer à l’appel à projet ?

Les jeunes entre 15 et 20 ans, résidant en France et être élève dans l’enseignement secondaire (lycée).

Téléchargez l’appel à projet 2018

Inscriptions jusqu’au 15 décembre 2017
Soumission des projets jusqu’au 6 avril 2018

Grand Prix Milieux Humides et Urbanisme

Grand prix Milieux humides et urbanisme 2017

Dans le cadre du Plan national d’action en faveur des milieux humides 2014-2018, les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Cohésion des territoires lancent un nouveau Grand Prix milieux humides et urbanisme. En effet, cet appel à candidature vise à maintenir et à renforcer la dynamique initiée par la première édition, en mettant en avant de nouvelles expériences territoriales de préservation, création ou restauration de milieux humides.

Qui peut participer ?

Collectivités (communes et leurs groupements, syndicats mixtes), en métropole et outre-mer. La participation est gratuite.

Objectifs du Grand Prix

> Valoriser des opérations réussies d’aménagement et de planification urbaine intégrant les milieux humides dans l’aménagement du territoire.

> Porter le regard sur des opérations qui méritent d’être connues pour les richesses qu’elles apportent en ouvrant l’aménagement urbain sur la nature, alors que les milieux humides sont encore trop souvent considérés comme des handicaps ou des obstacles à l’aménagement.

Date limite d’envoi des dossiers

6 octobre 2017

Enfin, pour toutes précisions et pour télécharger les documents cadres pour les candidatures : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/lancement-du-2e-grand-prix-milieux-humides-et-urbanisme

Redonnons libre-cours à nos rivières !

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a réalisé un film sur la continuité écologique des rivières. La circulation des poissons et des sédiments est vitale pour le bon fonctionnement des cours d’eau. Des solutions existent pour redonner libre-cours à nos rivières. Osons la continuité !

Redonnons libre-cours à nos rivières

La continuité écologique, c’est la libre circulation des poissons comme des sédiments

Au rythme des crues, les cailloux façonnent la rivière et transitent jusqu’à la mer

Ils protègent de l’érosion le lit, les berges et le littoral

Ce sont aussi des habitats de qualité pour la vie aquatique

Les poissons migrateurs remontent la rivière pour grandir ou se reproduire

L’anguille grandit dans nos rivières, l’adulte repart pour les Antilles

Au-delà des grands migrateurs, tous les poissons se déplacent pour se nourrir, se reproduire et s’abriter dans la rivière, ses zones humides et ses bras morts

Une rivière ne naît pas en mauvais état, elle le devient 90 000 seuils et barrages en France, c’est un obstacle tous les 2 Km

Les sédiments s’accumulent, l’eau ralentit sa course, se réchauffe, s’évapore, s’asphyxie, des problèmes de qualité apparaissent

Au fil des crues, la rivière perd son stock de cailloux à l’aval de l’ouvrage, elle érode ses berges et creuse son lit, les digues cèdent, les zones humides s’assèchent, la nappe s’enfonce

Les obstacles dégradent l’équilibre de la rivière et sa biodiversité A partir de 20 cm de hauteur, un obstacle est infranchissable par la plupart des espèces

Rejoindre les zones de frai est difficile, voire impossible

Les pontes échouent, les reproducteurs se raréfient et des espèces disparaissent

Des remèdes existent

Quels obstacles aménager ? Quels gains pour les poissons? Quel gain pour les sédiments ? Quel entretien ? Quel coût ?

Les passes à poissons sont utiles pour la circulation des poissons, mais sans effet pour le passage des cailloux

Les rivières de contournement sont efficaces pour l’ensemble des poissons, elles laissent transiter une partie des sédiments

L’effacement total est à privilégier quand il est compatible avec les usages de la rivière

A chaque ouvrage, sa solution

Osons la continuité

L’agence de l’eau et l’Onema vous accompagnent

Journée : Partage de l’eau

Journée technique sur le “Partage de l’eau”: le 20 juin 2017 par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Cette journée est consacrée à l’information et à l’échange avec l’éclairage d’élus, de représentants du monde économique, de l’État et de chercheurs.

Chaque usager doit participer à l’effort en portant des projets d’économies d’eau.

La bonne méthode, c’est la concertation entre acteurs d’un même territoire pour bâtir un plan de gestion de la ressource en eau (PGRE).


  • Pourquoi et comment faire ?
  • Quels bénéfices pour le territoire ?
  • Comment lever les obstacles ?
  • Quelles conséquences sur les financements de l’agence de l’eau ?

Programme et inscriptions

…………………………..
Lieu
Le Carré d’Aix
Zac La Robole
190, rue Pierre Duhem
13856 Aix-en-Provence
…………………………..
Informations
INSCRIPTION NOMINATIVE OBLIGATOIRE AVANT LE 8 JUIN
Le GEMAPI en action

GEMAPI : De nouvelles perspectives en EEDD !

Le 23 mars 2017, se déroulait une réunion d’information “GEMAPI, un outil de valorisation pour les territoires” organisée par EA éco-entreprises. L’objectif était de répondre au besoin d’informations sur la mise en place de la GEMAPI. Plusieurs partenaires ont présenté les aspects techniques : Pôle EAU, ARPE, IRSTEA, Agence de l’Eau. Le GRAINE PACA était présent pour comprendre les enjeux de la nouvelle compétence GEMAPI dans le domaine de l’EEDD.

Qu’est-ce que GEMAPI ?

La GEMAPI est la gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations. La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l’action publique crée une compétence ciblée et obligatoire relative à la gestion des GEMAPI. Cette loi attribue cette compétences aux communes et à leurs groupements.

Objectifs

Malgré des avancées notables en matière de qualité de l’eau sur l’ensemble du territoire régional, l’objectif est ambitieux. En effet, en Provence-Alpes-Côte d’Azur, il est fixé pour 2021 de :

  • retrouver un bon état écologique pour 2/3 des rivières
  • retrouver un bon état écologique pour 99% des eaux souterraines

Cet objectif semble certes encore lointain. Notamment, au vu des problèmes des cours d’eau de la région. Comme l’excès de prélèvement d’eau sur certaines rivières, rivières sont trop enserrées dans des digues, barrages et de seuils qui bloquent la circulation des poissons, mais également des sédiments, pesticides, etc.

Aujourd’hui, tous les niveaux de collectivités sont concernés par l’entretien et la restauration des cours d’eau ainsi que les ouvrages de protection contre les crues. Mais aucune de ces collectivités n’en est spécifiquement responsable.

Compétences des communes et Interco

Dès le 1er Janvier 2018, cette gestion de la ressource en eau sera exclusivement confiés aux communes. Et éventuellement à leurs établissements publics de coopération intercommunale à fiscalité propre (EPCI FP).

La GEMAPI va s’inscrire dans trois enjeux majeurs:

  • Concilier la gestion avec la prévention et l’approche globale de la politique de l’eau
  • Concilier l’amont et l’aval
  • Mettre en places des moyens au sein des structures et des accompagnements (financiers notamment). Avec une approche par rapport au public qui apparaît dans le texte très importante.

Il est important de noter que les compétences GEMA et PI existent déjà au sein des collectivités. Or, la GEMAPI permet une cohérence territoriale via une gouvernance établie. Il est donc essentiel d’intégrer les différents milieux et secteurs d’activités au sein de cette nouvelle compétence (associations, collectivités, entreprises, bureaux d’études…).

Quelles places pour l’EEDD ?

Les EPCI ou autres entités compétentes dans le domaine de la GEMAPI vont avoir besoin, dans un souci de communication et de pédagogie, de mettre en place des animations à destination du grand public (notamment les administrés du territoire concernée). Cela aura pour but de faire comprendre au plus grand nombre la nécessité (les gains mais aussi les dangers et les risques) de mettre en place des actions de gestion de ces milieux aquatiques.

Cette meilleure connaissance et compréhension des problématiques est souvent le gage d’une meilleure mobilisation des citoyens et des élus pour avancer dans la gestion intégrée des milieux aquatiques. Les associations seraient alors sollicitées afin concevoir et créer des animations, que ce soit pour un public scolaire ou un public adulte.

Document(s) utile(s)

Le rapport sur l’état des eaux des bassins Rhône-Méditerranée et Corse

economie d'eau

Projet “Économisons l’eau”

Comment garantir durablement l’accès à l’eau pour tous sur le territoire ? Comment compenser la hausse des besoins en eau potable ? sans gréver les ressources déjà déficitaires de certains secteurs ?

Pour répondre à ces enjeux, le projet “Économisons l’eau, chaque goutte compte !” animé par GESPER et le GRAINE PACA, financé par les fonds européens pour le développement régional, le conseil régional Provence-Alpes- Cote d’Azur et l’Agence de l’eau RMC, vise à améliorer la gestion actuelle de l’eau sur le territoire, afin de maintenir durablement l’équilibre entre la ressource en eau, les besoins des usagers et la préservation des milieux aquatiques.

Ici l’eau est d’Or

Que vous soyez gérant de magasin, responsable au sein d’une collectivité territoriale ou hébergeur touristique. Vous pouvez vous engager dans cette démarche d’économie d’eau.

Selon le type de public, les outils prendront différentes formes. Mais le message reste le même : sensibiliser pour être plus économe !

Je suis responsable au sein d’une collectivité, je communique pour sensibiliser mes administrés …

Grâce à des affiches que vous pouvez disposez dans différents endroits sur votre territoire (arrêt de bus, mairie, affichage public…), participez activement pour aider vos administrés à réduire leurs factures d’eau ! Des formations sont aussi disponibles pour les employés municipaux qui veulent se former.

Je suis responsable d’un magasin de bricolage ou d’une jardinerie …

Dans une démarche vertueuse du magasin, vous pouvez renseigner vos clients grâce à un présentoir et 9 fiches-conseils, des stop-produits indiquant les produits hydro-économes mais aussi des réglettes signalisant les produits hydro-économes.

La démarche est totalement gratuite pour vous et nous nous engageons de vous livrer le matériel et des explications sur les outils directement en magasin.

Je suis hébergeur touristique, je conseille mes hôtes pour adopter des gestes simples et économes …

En plus des fiches, nous vous mettons à disposition un chevalet de sensibilisation sur les enjeux du territoire et les gestes d’économie d’eau.

 

impression_gesper_verso

Besoin d’informations sur notre projet ? Vous voulez vous inscrire dans la démarche ?

Contactez-nous !

gpaca@grainepaca.org

09 72 13 37 85