Articles

Redonnons libre-cours à nos rivières !

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a réalisé un film sur la continuité écologique des rivières. La circulation des poissons et des sédiments est vitale pour le bon fonctionnement des cours d’eau. Des solutions existent pour redonner libre-cours à nos rivières. Osons la continuité !

Redonnons libre-cours à nos rivières

La continuité écologique, c’est la libre circulation des poissons comme des sédiments

Au rythme des crues, les cailloux façonnent la rivière et transitent jusqu’à la mer

Ils protègent de l’érosion le lit, les berges et le littoral

Ce sont aussi des habitats de qualité pour la vie aquatique

Les poissons migrateurs remontent la rivière pour grandir ou se reproduire

L’anguille grandit dans nos rivières, l’adulte repart pour les Antilles

Au-delà des grands migrateurs, tous les poissons se déplacent pour se nourrir, se reproduire et s’abriter dans la rivière, ses zones humides et ses bras morts

Une rivière ne naît pas en mauvais état, elle le devient 90 000 seuils et barrages en France, c’est un obstacle tous les 2 Km

Les sédiments s’accumulent, l’eau ralentit sa course, se réchauffe, s’évapore, s’asphyxie, des problèmes de qualité apparaissent

Au fil des crues, la rivière perd son stock de cailloux à l’aval de l’ouvrage, elle érode ses berges et creuse son lit, les digues cèdent, les zones humides s’assèchent, la nappe s’enfonce

Les obstacles dégradent l’équilibre de la rivière et sa biodiversité A partir de 20 cm de hauteur, un obstacle est infranchissable par la plupart des espèces

Rejoindre les zones de frai est difficile, voire impossible

Les pontes échouent, les reproducteurs se raréfient et des espèces disparaissent

Des remèdes existent

Quels obstacles aménager ? Quels gains pour les poissons? Quel gain pour les sédiments ? Quel entretien ? Quel coût ?

Les passes à poissons sont utiles pour la circulation des poissons, mais sans effet pour le passage des cailloux

Les rivières de contournement sont efficaces pour l’ensemble des poissons, elles laissent transiter une partie des sédiments

L’effacement total est à privilégier quand il est compatible avec les usages de la rivière

A chaque ouvrage, sa solution

Osons la continuité

L’agence de l’eau et l’Onema vous accompagnent

HEKO

HEKO Permaculture, nouvel adhérent depuis juin

Qui est HEKO ?

HEKO Permaculture est une nouvelle association dans le paysage de la région PACA. Créé en juin 2016 et basé à Marseille, HEKO met en œuvre des actions et des projets innovants pour le développement de la végétalisation comestible et de l’agriculture en milieu urbain méditerranéen.

Le retour de la nature et de la biodiversité en ville, le besoin de retrouver une alimentation de qualité, la proximité comme modèle économique non délocalisable sont devenus des attentes fortes des populations urbaines. Pour répondre à ces enjeux d’avenir, HEKO a choisi 2 axes stratégiques :

1) La mobilisation de foncier non bâti public ou privé pour créer des projets innovants dont la viabilité à moyen terme repose sur un modèle économique marchand (vente de produits ou de services liés à l’agriculture urbaine). A ce titre, nous démarrons un partenariat avec la Société de la Rocade de la L2 pour une valorisation des délaissés d’autoroute.

2) L’inclusion des enjeux de l’agriculture urbaine dans les démarches d’écocitoyenneté pour les jeunes générations, notamment les élèves du secondaire. A ce titre, nous avons proposé au Lycée Marseilleveyre d’inclure l’agriculture urbaine dans sa démarche de développement durable.

Heko adhère au GRAINE PACA

HEKO est aujourd’hui une petite équipe de permanents (4 personnes) spécialisés en ingénierie et gestion de projets portée par les valeurs de la permaculture et qui espère contribuer au réseau GRAINE PACA via de nouveaux partenariats et de nouveaux projets.

Label Ville-Nature 2017

L’Agence Régionale Pour l’Environnement (ARPE). la Région Provence Alpes Côte d’Azur et l’Agence de l’eau régionalise l’opération label “Ville nature / Interco nature”.

Ainsi qu’un concours “Capitale française et régionale de la biodiversité”.

Le GRAINE PACA participe au jury sur l’aspect Sensibilisation, représentant un des trois piliers du label.

La Boîte à Compost – Mallette pédagogique sur le compostage

L’outil pédagogique sur le compost pour tous

La boîte à compost est une mallette pédagogique permettant de sensibiliser au compostage et à la gestion des déchets. Elle développe des animations adaptées auprès de différents publics : enfants, adolescents et adultes. Par ailleurs, elle s’intègre dans les projets de développement durable des établissements scolaires, associations et collectivités.

En outre, la boîte à compost est un outil pédagogique qui permet de créer ses propres projets et animations de sensibilisation au compostage. La boîte à compost vous fait découvrir le mode de recyclage le plus naturel des résidus organiques à travers une démarche participative.

Contenu de la mallette boîte à compost

La variété du matériel de la boîte à compost permet de multiples approches. Sensorielle, ludique, naturaliste, expérimentale, systémique, artistique, imaginaire, créative… Tout le contenu est expliqué en détail sur le site de la Boîte à Compost.

Vous aurez de nombreuses portes d’entrée possibles pour aborder la thématique du compostage ce qui rendra votre animation plus dynamique.

De plus, l’ensemble des supports contenus dans la mallette pédagogique sont disponibles en version numérique sur le CD-Rom, et sont donc reproductibles et imprimables.

Pourquoi cette démarche ?

La gestion des déchets, grand enjeu de notre siècle, s’impose comme l’un des éléments incontournable du développement durable. Notre production de déchets ayant doublé en 40 ans, la décharge, ou le 7e continent sont devenus les symboles de notre société. Ces éléments nous incitent à nous remettre en question sur notre consommation et la gestion de nos déchets.

La poubelle d’un ménage étant composée pour 30% en poids de déchets organiques. Le compostage apparaît ainsi comme l’un des axes de réponse à cette problématique.

En effet, le Grenelle de l’environnement a fixé des objectifs de valorisation d’au moins 45% des déchets recyclables et compostables en 2015. Depuis, le compostage est devenue l’une des priorités des politiques publiques.

Pour en savoir plus sur l’outil, rendez-vous sur son site internet.

Jardinage et coins nature Ministère de l'Environnement

10 000 coins Nature dans les écoles et collèges

Les Coins Nature

Le Ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer a lancé l’opération 10 000 coins nature dans les écoles et les collèges.

Il s’agit pour les collectivités en TEPCV (Territoires à Énergie Positive pour la Croissance Verte) qui le souhaitent de demander une subvention. Elle se fait auprès du ministère pour la mise en place d’un coin nature dans son et/ou ses établissements scolaires.

 

La subvention de 500€

La subvention est de 500€ et doit couvrir au minimum 80% des dépenses à engager. Ce qui veut dire que le budget global du projet doit être supérieur à 625€ pour que la subvention soit allouée.

Ce projet peut permettre d’être une réelle amorce pour des projets plus importants de coin nature dans la collectivité. La collectivité peut tout à fait intégrer les coins nature dans son programme TEPCV. Elle pourrait donc allouer des financements plus importants.

Mais le temps presse car les projets de convention sont à remettre avant le 1er mai 2017.

 

La collectivité est acteur du projet

Vous ne pouvez pas, en tant que , postuler directement avec une école ou une collectivité. Cette démarche doit être faite directement par la collectivité. Mais les structures d’Éducation à l’Environnement et au Développement Durable pourront accompagner les écoles et/ou collectivités à se lancer dans l’aventure.

 

La démarche pour les coins Nature

La démarche est la suivante:

– il faut aller sur le site du ministère afin de remplir le formulaire en ligne,

– ensuite, la collectivité recevra le projet de convention à remplir et à faire signer par le maire ou le président (cas des EPCI, des communautés de communes, des conseils départementaux). Et elle doit l’envoyer au ministère.

– une fois les actions et travaux effectués (avant le 31 décembre 2017), il faudra fournir les pièces justificatives (factures, CR, photos) à la DREAL.

Pour toute question concernant ce dispositif: mission.tepcv@developpement-durable.gouv.fr

 

Pour la liste des territoires en TEPCV, c’est ici.

3emes rencontres nationales de l’éco-pâturage et de l’animal en ville

Est organisée cette année la 3eme édition des Rencontres nationales de l’éco-pâturage et de l’animal en ville le 23 mars 2017 à l’hippodrome d’Angers.

Les rencontres s’articulent autour de 3 pôles :

  • 5 conférences qui ouvriront le débat sur la place de l’animal dans notre société ainsi que sa valeur pédagogique.
  • 7 ateliers techniques qui répondront aux questions précises des professionnels (zero phyto, plantes invasives, devenir prestataire en éco-pâturage…)  et, pour la première fois, nous parlerons du cheval territorial ainsi que des poulaillers et des ruchers urbains.
  • 1 village des races où les éleveurs présenteront des races rustiques et souvent menacées ( chevaux, moutons, chèvres, ânes…)

 

C’est un événement qui rassemblera 400 acteurs de l’éco-pâturage et de l’animal en ville : des collectivités, des entrepreneurs du paysages, des éleveurs, des agriculteurs, des vétérinaires, mais également des urbanistes, des entreprises, des directeurs d’hôpitaux, des gestionnaires de bassins versants…

 

Plus de renseignements sur le site internet de l’évènement.