Articles

Formation : réforme et points clés

Retours sur la réforme de la formation

Le Réseau Ecole et Nature a compilé plusieurs documents sur la réforme de la formation professionnelle. L’équipe d’Ecole et Nature partage une étude de la réforme de la formation professionnelle et d’apprentissage, réalisée par le CNEA.

Plusieurs points ressortent par l’étude du CNEA.

  • Tout d’abord, les entreprises qui n’étaient pas jusqu’à présent assujetties à la taxe d’apprentissage devront s’en acquitter.
  • Ensuite, les opérateurs de compétences (OPCO) remplaceront les 20 organismes paritaires collecteurs agréés (Opca) actuels. Les OPCO financeraient le plan de développement des compétences des TPE et PME (moins de 50 salariés). Ainsi, les OPCO prendront en charge les formations dans le cadre du CPF pour réaliser des projets de transition professionnelle.
  • Enfin, se confirme l’obligation de certification pour les organismes de formation (y compris CFA) financés par un opérateur de compétences, l’Etat, les régions… En effet, il s’agira selon un référentiel national établi par France Compétences (Datadock pourrait être une base sur laquelle s’appuyer).

Le REN met à disposition plusieurs documents afin de mieux comprendre la future réforme. Voici le lien pour y accéder.

enquête rythme scolaire

Enquête sur les rythmes scolaires

Enquête sur la réforme des rythmes scolaires

Le gouvernement a annoncé son projet de réforme des rythmes scolaires. Afin de défendre les intérêts des associations du secteur de l’animation, le CNEA lance une enquête. Cette enquête porte sur les emplois liés aux rythmes scolaires. Ces emplois sont particulièrement menacés par le retour à la semaine de 4 jours.

La réforme annoncée par le Ministre de l’Éducation Nationale sur la libre organisation des rythmes scolaires par les communes risque en effet d’aboutir au retour à la semaine de 4 jours.

Menace sur les secteurs de l’animation

Attaché aux apports pédagogiques amenés par la semaine à cinq matinées et par les activités périscolaires, le CNEA, syndicat d’employeurs des champs de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport, invite le gouvernement à ne pas se précipiter vers ce qui pourrait être un recul important dans l’apprentissage et l’éveil des enfants et souhaite l’alerter quant à la menace que la réforme fait peser sur l’économie et les emplois des secteurs de l’animation tant éducative que sportive.
L’enquête est disponible ici
Cliquez ici pour lire le communiqué de presse diffusé par le CNEA