Articles

L’état de l’Education à l’Environnement – Revue de l’Observatoire Edition 2017

L’Observatoire de l’EEDD

L’Observatoire Régional de l’Education à l’Environnement et au Développement Durable (EEDD) a édité une revue. Dans ce but, ce document revient sur l’état des lieux du secteur à travers l’emploi, les bénévoles, les publics sensibilisés et les thématiques. L’Observatoire a recensé 4300 actions réalisées en 2016 dans toute la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

En premier lieu, l’Observatoire vise à permettre une analyse dynamique des données de l’EEDD : globale à l’échelle des territoires, et individuelle à l’échelle de chaque structure.

L’emploi en éducation à l’environnement

Le réseau régional compte plus de 700 emplois directs. 2/3 des salariés ont un bac+3 et 3 salariés sur 4 sont en CDI.

 

Les structures renseignant l’Observatoire comptent au moins 5400 bénévoles.

Les type de publics touchés

Observatoire de l'Education à l'environnement et au développement durable200 000 personnes sont sensibilisées par an. En effet, les associations d’éducation à l’environnement interviennent dans différents contextes : dans le cadre scolaire, professionnel ou de loisirs. Des animations « grand public » sont également proposées.
Même si le public enfance/jeunesse représente le cœur historique du métier de l’éducation à l’environnement, les structures recensées s’adressent aujourd’hui majoritairement aux adultes et aux familles.

Le top des thématiques

Observatoire de l'Education à l'environnement et au développement durable

 

 

 

Pour en savoir plus sur l’Observatoire Régional de l’EEDD…

 

Sources : Observatoire Régional de l’EEDD. Ces données de 2015 et 2016 sont issues de l’analyse de 63 structures situées en région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces données ne sont pas exhaustives ni représentatives. Elles ont pour objectif de fournir les éléments d’une vision d’ensemble du secteur et les grandes tendances qui s’en dégagent.

SRADDET

Aider à l’évaluation du SRADDET en répondant au questionnaire

Le Schéma Régional d’Aménagement, de Développement Durable et d’Égalité des Territoires (SRADDET) est en cours d’élaboration.

Le SRADDET doit intégrer les Schémas régionaux. Notamment le Schéma Régional de Cohérence Ecologique (SRCE), dont un bilan anticipé doit être réalisé.

Lors des 4 ateliers participatifs de co-construction des objectifs stratégiques de l’Agence Régionale de la Biodiversité (ARB), quelques éléments du bilan du SRCE ont été présentés. Pour compléter ce bilan, un questionnaire en ligne a été réalisé.

Pour remplir ce questionnaire : cliquer ici.

Il permettra ainsi d’évaluer le niveau d’appropriation du SRCE par les partenaires régionaux. Une information essentielle pour la finalisation de ce bilan.

Si le SRCE ne sera plus, la démarche de la Trame Verte et Bleue (TVB) se poursuivra au travers du SRADDET.

Il a en effet l’obligation d’intégrer dans ses objectifs et ses règles le domaine de la biodiversité en général et des continuités écologiques en particulier.

Agence Régionale de la Biodiversité

Le GRAINE PACA a représenté le secteur à l’atelier 2 d’un processus de 4 réunions pour définir et construire la future Agence Régionale de la Biodiversité. Ce deuxième atelier portait sur “Mobiliser les territoires : sensibiliser, informer, former”.

La loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages, qui a créé l’Agence française pour la biodiversité [AFB]. Elle donne donc la possibilité aux Régions de créer des Agences Régionales pour la Biodiversité [ARB]. D’ailleurs, l’objectif est d’accélérer le déploiement de projet de reconquête de la biodiversité au plus près des territoires.

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’engage dans une démarche de création d’une ARB dont les premières actions préfiguratrices sont en cours.

Elle permettra de consolider et renforcer l’existant sans se substituer aux acteurs en place. Et de mener un rôle de coordination, et d’être un lieu de rencontres entre les acteurs de la biodiversité.

Label Ville-Nature 2017

L’Agence Régionale Pour l’Environnement (ARPE). la Région Provence Alpes Côte d’Azur et l’Agence de l’eau régionalise l’opération label “Ville nature / Interco nature”.

Ainsi qu’un concours “Capitale française et régionale de la biodiversité”.

Le GRAINE PACA participe au jury sur l’aspect Sensibilisation, représentant un des trois piliers du label.

Atelier : Biodiversité

Le GRAINE PACA a représenté le secteur à l’atelier 1 d’un processus de 4 réunions. Et dans le but de définir et construire la future Agence Régionale de la Biodiversité. Ce premier atelier portait sur “Affirmer la richesse régionale : améliorer, partager et valoriser la connaissance sur la biodiversité”.

La loi du 8 août 2016 pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages,  donne donc la possibilité aux Régions de créer des Agences Régionales pour la Biodiversité. Objectif : accélérer le déploiement de projet de reconquête de la biodiversité au plus près des territoires. D’ailleurs, cette loi a créé l’Agence française pour la biodiversité [AFB],

La Région Provence-Alpes-Côte d’Azur s’engage dans une démarche de création d’une ARB dont les premières actions préfiguratrices sont en cours.

Elle permettra de consolider et renforcer l’existant sans se substituer aux acteurs en place, de mener un rôle de coordination, et d’être un lieu de rencontres entre les acteurs de la biodiversité.

Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes

CANDIDATEZ AU PRIX POLE-RELAIS LAGUNES MÉDITERRANÉENNES 2017

“Économie et biodiversité en territoire lagunaire”

 

La quatrième édition du Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes est lancée ! Son objectif : mettre en lumière les actions exemplaires et innovantes des acteurs locaux valorisant le patrimoine d’un territoire lagunaire ou encore sa préservation, et susciter des vocations auprès des élus et maîtres d’ouvrage.

Créé en 2011 par le Pôle relais lagunes méditerranéennes, ce prix s’adresse aux porteurs de projets exemplaires ou innovants en territoire lagunaire, afin de contribuer à améliorer la reconnaissance de ces milieux et favoriser leur gestion durable.

 

Le thème de l’édition 2017 : Économie et Biodiversité en territoire lagunaire

La biodiversité des territoires lagunaires, outre sa valeur intrinsèque, est une opportunité pour le développement économique. Ainsi, à l’heure de la transition écologique, ce Prix a pour ambition de mettre en valeur des initiatives économiques innovantes, qui s’appuient sur la richesse de la biodiversité et favorisent sa préservation.
Seuls les acteurs locaux ayant porté un projet en lien avec le thème « Économie et biodiversité » concernant les territoires lagunaires dans les régions Occitanie, Provence, Alpes, Côte d’Azur, ou Corse, peuvent répondre à l’appel à projets.

Les initiatives économiques pouvant prétendre à ce Prix devront donc mettre en évidence le choix fait sur la valorisation durable de la richesse de la biodiversité en lagunes et sa préservation.

La remise du Prix Pôle-relais lagunes méditerranéennes aura lieu à l’occasion des Assises nationales de la Biodiversité le 6 juillet 2017 à Ajaccio.
L’invitation aux Assises et les frais de déplacements des lauréats seront pris en charge.

Lire la suite

Journée : Partage de l’eau

Journée technique sur le “Partage de l’eau”: le 20 juin 2017 par l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée Corse.

Cette journée est consacrée à l’information et à l’échange avec l’éclairage d’élus, de représentants du monde économique, de l’État et de chercheurs.

Chaque usager doit participer à l’effort en portant des projets d’économies d’eau.

La bonne méthode, c’est la concertation entre acteurs d’un même territoire pour bâtir un plan de gestion de la ressource en eau (PGRE).


  • Pourquoi et comment faire ?
  • Quels bénéfices pour le territoire ?
  • Comment lever les obstacles ?
  • Quelles conséquences sur les financements de l’agence de l’eau ?

Programme et inscriptions

…………………………..
Lieu
Le Carré d’Aix
Zac La Robole
190, rue Pierre Duhem
13856 Aix-en-Provence
…………………………..
Informations
INSCRIPTION NOMINATIVE OBLIGATOIRE AVANT LE 8 JUIN
commerce équitable

Le Festival We Love Fair

La deuxième édition du festival consacré à la consommation responsable et au commerce équitable

Afin de présenter un aperçu des modes de consommations responsables et durables,  l’association Ethica organisera en mai le festival We Love Fair. Une occasion de sensibiliser les étudiants et familles marseillaises à des enjeux cruciaux pour notre région.

Vous pourrez y découvrir les stands des nombreux partenaires de l’événement, notamment ceux des AMAP (Association pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne) comme Bzzz , adhérent de Graine Paca qui y présentera ses actions et ses produits !

Un concert sera également organisé, avec trois groupes qui se produiront sur scène : le groupe d’Alice Martinez, le groupe Box’Son et enfin 13OP.

Les personnes présentes pourront enfin siroter un jus ou un smoothie fait sur place à partir de produits bio, sur le stand buvette.

Rendez-vous le samedi 20 mai 2017 au Cours Julien à Marseille de 12h à 19h.

ADEME Appel à projets Collectivités

Appel à projets pour collectivités

Le commissariat général à l’investissement, l’ADEME et le ministère de l’environnement avec l’agence française de la biodiversité lancent l’appel à projets “Sites pilotes pour la reconquête de la biodiversité”.

Pour les collectivités territoriales

En effet, l’appel à projets est destiné aux collectivités territoriales mobilisées pour la biodiversité. Régions, départements, métropoles, agglomérations, pays, EPCI peuvent y répondre.

Notamment, cet appel à projets vise à :

  • Favoriser le développement de projets publics locaux de préservation ou restauration de la biodiversité : espaces naturels sensibles, nature en ville, trame verte et bleue…
  • Structurer des partenariats innovants.
  • Contribuer à concrétiser les stratégies régionales et locales pour la biodiversité.
  • Ou encore favoriser le développement des nouveaux outils créés par la loi de reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

L’appel à projets cofinance des projets innovants sur tout type d’écosystème et sur l’ensemble du territoire national. Il vise notamment l’accompagnement de projets ambitieux sur le plan technique, spatial, sociétal, ou de leur gouvernance.

Projets attendus avant le 20 mars 2017

Enfin, les projets présentés doivent répondre aux objectifs stratégiques suivants :

  • Développer des projets territoriaux innovants
  • Développer la connaissance, la sensibilisation et la formation des acteurs locaux
  • Conjuguer biodiversité et prévention des risques
  • Déployer les nouveaux outils créés par la loi pour la reconquête de la biodiversité et les paysages et mieux intégrer la biodiversité dans les politiques sectorielles

Plus d’information sur le site de l’ADEME…