Articles

Lost in the air / Escape Game

Lost in the air / Escape Game

Le Contexte, le projet, la démarche.

Le projet DIAMS (consortium de 9 partenaires dont la Métropole Aix Marseille Provence est partie prenante) est un projet européen d’Action Innovation Urbaine (UIA), qui vise à faire évoluer les comportements et les politiques publiques et à expérimenter des solutions innovantes pour répondre aux défis urbains sur la qualité de l’air, par le biais d’un programme d’engagement et d’une plateforme numérique.
(ref web)
Dans ce cadre, l’équipe du projet DIAMS, le Living Lab «A Lab in the Air» et la démarche métropolitaine «Fertiles Rencontres» pour l’éducation à l’environnement et au développement durable, ont choisis de créer conjointement un escape game ouvert au public, en décembre 2020 à Aix-en-Provence, pour sensibiliser aux enjeux de la qualité de l’air.
La construction collaborative du projet a donc été posée comme un élément fondamental. Chacun ici trouve de quoi enrichir ses compétences, son expérience, son réseau. De quoi améliorer son action et le contact entretenu avec son public.
Créer un escape game est un exercice qui combine amusement, technicité, rigueur, imagination, savoir-faire, créativité et coopération.
En préalable, ce projet est l’occasion de former des professionnels de multiples disciplines. Elle permet ainsi de faire de la singularité du jeu d’énigmes un support pédagogique et d’expérimenter son efficacité auprès du grand public.
Dans le cadres des séminaires de formation organisés par le Fertiles Rencontres, une session de deux jours est proposée aux professionnels de l’EEDD en octobre 2020, sur la base de l’expérience acquise lors de la construction de Lost in the air

 

Le projet DIAMS ?

DIAMS un projet brillant pour éclairer les services publics sur la qualité de l’air, ses enjeux, ses leviers.
Le LIVING LAB, un tiers-lieu de makers, de designers, d’architectes et de concepteurs pour accompagner la démarche Qualité de l’air auprès du grand public et des acteurs locaux.
Les FERTILES RENCONTRES, un dispositif de fertilisation croisée entre les protagonistes de l’éducation à l’environnement et au développement durable, plateforme d’échanges, d’entraide et de formation.
Nous sommes aidés par la société Escape Mind, sélectionnée pour son expérience en adaptation des principes de l’escape game à différents contextes et environnements.

 

Dynamique.

Pour ce projet nous avons ainsi choisi de partager notre journal de bord, pour favoriser les échanges entre ceux qui s’intéressent de près ou de loin ; au jeu comme moteur de l’apprentissage, comme vecteur de sensibilisation ; aux enjeux de la qualité de l’air et à son impact sur notre qualité de vie ; au méthodes innovantes pour transmettre et échanger en pédagogie à l’environnement ou en pédagogie tout-court.

Synopsis du jeu.

Les joueurs sont pris au piège dans le Living Lab, en situation de risque extrême de pollution de l’air. En 60 mn ils devront résoudre un ensemble d’énigmes leur permettant de reprendre le contrôle de la situation.
L’escape Game pédagogique est avant tout un outil de sensibilisation et de développement des connaissances.
Dans ce cadre le jeu place au centre du dispositif la transmission des éléments essentiels à une compréhension de la façon dont se structure l’action publique dans ses démarches pour la préservation de la qualité de l’air.
Passer par le jeu pour transmettre permet de transformer la problématique en problème à résoudre ; donc de faire d’une approche synthétique et abstraite une expérimentation sensible, sur laquelle chacun peut exercer tant ses connaissances que son intuition, en étant détaché de la crainte d’un échec
Le plus de l’escape game: l’immersion complète dans le jeu.

 

Principe pédagogique.

L’escape Game pédagogique est avant tout un outil de sensibilisation et de développement des connaissances.
Dans ce cadre le jeu place au centre du dispositif la transmission des éléments essentiels à une compréhension de la façon dont se structure l’action publique dans ses démarches pour la préservation de la qualité de l’air.
Passer par le jeu pour transmettre permet de transformer la problématique en problème à résoudre ; donc de faire d’une approche synthétique et abstraite une expérimentation sensible, sur laquelle chacun peut exercer tant ses connaissances que son intuition, en étant détaché de la crainte d’un échec. Ainsi le plus de l’escape game, c’est l’immersion complète dans le jeu

 

Mode de fonctionnement.

Si la coordination est essentielle elle laisse leur place à l’observation, à l’écoute, à la coopération. Permettant ainsi un développement optimal du jeu pédagogique.
Pour y arriver aucun secret. Il faut ainsi être sur tout les fronts et concevoir l’accueil du public avant même d’avoir bouclé le scénario.

Sur ce projet , l’équipe s’appuie sur toutes les compétences de ses membres.
Il n’existe pas à proprement parler de formation qui prépare à la réalisation d’escape game. Ainsi l existe autant de jeux possibles que d’idées qui nous passent par la tête.
Il faut donc proposer, essayer, manipuler les incertitudes pour apprendre et avancer.
Dans la mesure où le temps manquera toujours, il faut compenser avec ce dont on ne manque pas : l’imagination !

Pour retrouver la synthèse complète du projet escape game Lost in the air

Vous pouvez aussi retrouver le suivi du travail sur le projet 

Retrouvez également d’autres actualités du Graine 

Covid-19 procédures d’animations

Covid-19 procédures d’animations :

Le REN (Réseau école et nature) a crée des fiches procédures sanitaires COVID 19 pour la réalisation d’animations EEDD.

Ces fiches se basent sur des synthèses des documents officiels ainsi que des idées pédagogiques d’acteurs de terrain. Elles visent donc à aider les acteurs de terrain à avoir des repères sur les mesures sanitaires imposées. N’étant pas exhaustives elle peuvent cependant être complété.

Le REN rappel également que ces fiches “ne sont pas toujours en accord avec nos manières de voir, de faire de l’animation, aussi vos retours seront précieux pour faire avancer ces travaux.” Le REN accompagne également ces fiches d’un préambule.

Voici donc les fiches:

D’autres actualités du Graine

Covid-19: Enquête EEDD Graine ARA

Covid-19 : Enquête EEDD du Graine ARA

Covid-19: Enquête eedd Graine ARA (Auvergne-Rhône-Alpes).

Enquête réalisé par le Graine ARA visant ainsi à mesurer l’impact de la crise sur les acteurs EEDD. Educ’alpes s’est également associé à la démarche.

Enquête COVID Synthèse #2 

Participation de près d’une centaine de structures (98).

Cette 2e synthèse fait le constat d’une situation très préoccupante de manière globale pour les acteurs de l’EEDD. En effet la crise les a confrontés à un arrêt brutal de leurs activités, alors qu’ils étaient déjà pour certains fragilisés. Notamment par la suppression des emplois-aidés et la baisse globale des subventions publiques)

De nombreuses questions se posent également concernant le déconfinement progressif, la réouverture des établissements scolaires, la possibilité de maintenir les activités prévues durant l’été, etc.

Et ces questions concernent de multiples dimensions. Allant des enjeux économiques à très courts termes, aux enjeux éducatifs. En passant par la traduction dans nos pratiques des gestes barrière et des mesures sanitaires.

Pour en savoir plus : Covid19_synthese_enquête_22avril2020_DEF

D’autres actualités du Graine

Aides aux associations et petites structures

Voici les documents mis en oeuvre par l’Etat concernant les Aides aux associations et petites structures face à la crise du Covid-19 :

 

  • 2020_04_16___Fiche_Dispositif_de_Secours_ESS (1)   Une information sur le dispositif annoncé par Christophe Itier en fin de semaine dernière. Ce dispositif de soutien s’adresse aux petites structures de l’ESS (1 à 3 salariés) et devrait prendre la forme d’une aide forfaitaire de 5000€ et d’un accompagnement DLA, pour des structures dont l’activité est en péril. La définition des critères est en cours et le dispositif devrait être opérationnel fin avril – début mai.

 

 

Plus d’infos sur le site du Ministère

D’autres actualités du Graine

 

Coronavirus : quelques pistes éducatives

Coronavirus : quelques pistes éducatives pour accompagner les éducateurs et éducatrices en santé environnementale pendant et après le confinement. Ces pistes sont proposées par le site Pole éducation promotion Santé-Environnementale d’Auvergne Rhone Alpes dans cet article 

Voici les principaux axes abordés:

“1. Philosopher, se poser des questions existentielles

Comment entamer des réflexions philosophiques ? Comment s’exercer à réfléchir, à élaborer sa pensée et à en discuter ? Et ce, quel que soit notre âge.
Voici l’occasion de se saisir ensemble de grands thèmes comme le rapport entre humain et non-humain, l’interdépendance entre les êtres vivants, les solidarités, les responsabilités, sur la vie et la mort, le savoir, etc.
Par exemple : de quoi dépendons-nous pour vivre ? Ça veut dire quoi penser ? Qu’est-ce qui est vrai ? Que veut dire s’aimer soi-même ? Quelle est la différence entre croire et savoir ? Faut-il prendre soin de la nature ? Pourquoi ne peut-on pas faire ce qu’on veut ?  Les adultes peuvent-ils se tromper ?


  • 2. Parler des émotions et développer les compétences psychosociales

Aborder les émotions que nous ressentons en ce moment paraît essentiel, à la fois pour les conscientiser, les exprimer, mais aussi pour les partager avec d’autres.
Voici quelques questions pour inviter vos publics : Quelles sont les émotions que tu ressens en ce moment ? Saurais-tu dire pourquoi tu les ressens ? Qu’est-ce qui te ferait du bien ?


3. Explorer, enquêter, se documenter, forger son esprit critique

Le confinement peut être un moment propice pour mener des enquêtes avec les élèves, les jeunes ou les adultes autour du “coronavirus”. Et si vous ouvriez avec eux ces questions : D’où vient ce virus? Comment a-t-il été transmis aux humains ? Est-ce qu’il vient questionner les liens entre les humains et les animaux ?

L’article explore ensuite ces points :

 

Les actualités du Graine

Inscriptions aux aires marines et terrestres éducatives

Les Inscriptions aux aires marines et terrestres éducatives sont ouverte du 30 mars au 26 juin 2020.

Qu’est-ce qu’une aire éducative ?

Une aire éducative est une petite zone naturelle (littorale, zone humide, espace boisé, etc.), gérée de manière participative par des élèves de cycle 3 (CM1, CM2, 6ème). Il s’agit d’un projet pédagogique et éco-citoyen permettant aux élèves de devenir des gestionnaires d’espaces naturels. Les projets s’inscrivent dans la durée et reposent sur un binôme enseignant – acteur de l’EEDD. La collectivité a également un rôle important à jouer pour mettre à disposition un espace favorable à l’aire éducative, faciliter l’émergence des projets.

Comment participer ?

„ Inscrivez-vous en ligne à la campagne nationale du 30 mars au 26 juin : lien démarches simplifiées

Télécharger le document d’appui à la campagne d’inscription du Groupe Régional des Aires Educatives de Provence-Alpes-Côte d’Azur (GRAE)

Public concerné ?

Elus, enseignants, acteurs de l’EEDD

 

 

Plus d’informations sur les aires éducatives

„ Rendez-vous sur le site de l’ARPE

„ Contact I ARPE ARB I Anaëlle HUMBERT I 04.42.90.90.45 I a.humbert@arpe-paca.org

 

D’autres actualités du graine ici

Bours’O vert

Nous avons le plaisir de vous informer de la mise en ligne de la plateforme de petites annonces gratuites  autour du broyage. La “bourse au broyat” (échange de broyat, broyeur, service)  appelée Bours’O Vert. Elle a été, par ailleurs,  mise au point dans le cadre d’un projet sur la promotion de la gestion de proximité des biodéchets par Gesper et Geres. L’objectif de cette plateforme est donc d’encourager au maximum la valorisation locale des déchets verts. Et sensibiliser aux pratiques de gestion intégrée.

http://broyat.reseaucompostpaca.org/
Nous sommes également à votre disposition pour vous aider à transférer l’information sous forme d’article (bulletins municipaux, lettre d’info, site web,…)

 

Transition écologique

Depuis septembre 2016, sept structures de quatre pays. Se sont engagées à divers titres dans l’éducation à l’environnement et au développement durable. Elles ont entrepris d’élaborer un parcours de formation sur la fonction spécifique et émergente d’accompagnement de dynamiques citoyennes d’initiatives de transition écologique. Ce travail a été soutenu par l’union européenne dans le cadre du programme Erasmus +.

Une étude nous a donc permis de réaliser un référentiel d’activités de l’accompagnateur. Celui-ci permettant de mettre en évidence les principales compétences nécessaires. Suite à cela, nous avons donc produit cinq modules contenant des ressources  (fiches ressources, méthodes, outils, vidéos) disponibles en auto- ou en hétéro-formation (accès facilité par le livret pédagogique) :

  • EEDD et transition écologique
  • Citoyenneté active et démocratie participative
  • Concevoir et piloter un dispositif d’accompagnement
  • Dimension éducative de l’accompagnement
  • Postures et pratiques de l’accompagnement

 

Ce projet ETRES (Educational and Training Resources for Environment and Sustainability) arrive à son terme et nous souhaitons désormais que l’ensemble des productions puissent se disséminer largement au sein des acteurs engagés en EEDD.

 

Chaque partenaire porteur du projet est relai de la dynamique ETRES au sein de son pays. Nous avons le souhait de nourrir une dynamique en Europe autour de l’EEDD et de la professionnalisation des acteurs.

D’ailleurs, si vous souhaitez nous faire part de vos retours sur vos usages des ressources en ligne et être informés des suites de notre projet (notamment les dynamiques ETRES en France et en Europe), contactez nous à  l’adresse suivante :

contact :  : contact@etreserasmus.eu

CESER PACA : Présentation de la Nouvelle mandature

CESER PACA

Nous sommes à la présentation de la nouvelle mandature du CESER PACA à la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur. En effet, le GRAINE PACA y représente les acteurs de l’Education à l’environnement.

Pollution lumineuse- Le Jour de la Nuit

Sensibilisation aux impacts de la pollution lumineuse : le Jour de la Nuit

Le coût économique de la pollution lumineuse

Selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME), la pollution lumineuse et l’éclairage public représentent :
– 11 millions de points lumineux qui servent à éclairer nos villes et nos campagnes, ce qui équivaut à 1260MW soit l’équivalent d’un réacteur nucléaire
– 37% de la facture d’électricité d’une commune

Aujourd’hui, 30 à 50% de la lumière est renvoyée vers le ciel avec la plupart des lampadaires actuels. Pour ce qui est des lampes à bulles, très communes dans nos villes et villages, 60% de la lumière est totalement perdue, ce qui est une source de gaspillage considérable.

L’objectif du Jour de la Nuit

Tout d’abord, il s’agit de sensibiliser aux effets néfastes de la pollution lumineuse sur la biodiversité, la santé, le ciel étoilé et sur la nécessaire sobriété énergétique pour limiter les dérèglements
climatiques. En effet, il faut favoriser une prise de conscience collective sur un sujet encore peu et mal connu. Enfin, l’évènement invite à s’émerveiller de la beauté de la «nuit noire», renouer avec la magie d’une nuit.

Des animations gratuites en région PACA

Le Jour de la Nuit est une opération annuelle de sensibilisation aux impacts de la pollution lumineuse. Cet évènement grand public invite également à retrouver la magie d’une nuit préservée. Près de 500 évènements sont organisés chaque année dans toute la France.
Le Jour de la Nuit est un évènement grand public, ouvert à tous et fédérateur. Toutes les animations sont gratuites.
Beaucoup des acteurs de l’éducation à l’environnement et au développement durable de la région PACA participent à cet évènement.