Webinaire COVID-19 : Associations faire face à la crise

Webinaire COVID-19 : Associations faire face à la crise

Webinaire COVID-19 : Associations faire face à la crise

Le mouvement associatif propose un webinaire concernant les nouvelles règles relatives aux subventions pendant la crise. Celui ci aura donc lieu le Mardi 16 juin 2020 de 14 h 30 à 15 h 30. 

S’inscrire au webinaire 

Présentation du webinaire:

La circulaire du Premier Ministre du 6 mai 2020 a pris un certain nombre de mesures d’adaptation des règles et procédures d’exécution des subventions pendant la crise sanitaire (lien vers la synthèse du Mouvement associatif). Ce webinaire se veut être un temps d’information et d’appropriation de ces nouvelles règles mais aussi de questionnement sur cette circulaire.

Au programme :

– Présentation de la circulaire adaptant les règles et procédures liées aux subventions pendant la crise
– Réponses aux interrogations sur l’application pratique de la circulaire

Le webinaire fera intervenir la Direction de la Jeunesse, de l’Education Populaire et de la Vie Associative (DJEPVA) du Ministère de l’Education nationale et de la Jeunesse. Il sera animé par Lucie Suchet, responsable plaidoyer du Mouvement associatif.

D’autres actualités du Graine

Enquête nationale sur l’évolution de la perception du bruit liée à la crise sanitaire

Le CidB(1) lance une Enquête nationale sur l’évolution de la perception du bruit liée à la crise sanitaire

Du 17 mars au 11 mai 2020, durant 55 jours, les Français ont découvert un nouvel environnement sonore, parfois surprenant.

En effet, le confinement a engendré une réduction considérable du bruit créé par les activités humaines. Ainsi selon les différents observatoires du bruit la France (Bruitparif, Acoucité) a connus une baisse de l’énergie sonore de 50 à 80 % le jour. Egalement cette baisse allait jusqu’ à 90 % la nuit. En l’absence des bruits générés par nos activités à l’arrêt, de nombreuses personnes ont donc pu tendre l’oreille pour écouter une nouvelle partition sonore !

Certains ont pu ouvrir les fenêtres, découvrir les bruits naturels, et également profiter simplement du calme. Cependant d’autres au contraire ont eu à subir des bruits de voisinage plus intense qu’auparavant.

Ainsi quels ont été les impacts du confinement sur l’environnement sonore de chacun ? Sur leur santé (sommeil, gêne, stress) ? Mais aussi sur leurs activités quotidiennes (échanges, concentration…) ? Comment cette période a-t-elle été vécue ? Les Français sont-ils devenus plus sensibles au bruit ? Ont-ils profité du confinement pour repenser leur rapport à l’environnement sonore en termes de mobilité ? D’habitat ? de relations sociales ?

Toutes ces questions sont abordées dans l’enquête que propose le Centre d’Information sur le Bruit afin de mieux comprendre la relation que la population française entretient avec son environnement sonore.

Cette enquête s’adresse exclusivement aux personnes ayant vécu le confinement dans leur résidence principale quel que soit le lieu de vie.

Le questionnaire est donc disponible dès aujourd’hui sur le site du CidB :

https://www.bruit.fr/particuliers/enquete-sur-l-evolution-du-bruit-lie-a-la-crise-sanitaire

(1) Le Centre d’information sur le Bruit (CidB) est un centre de ressources référent pour le grand public et pour l’ensemble des acteurs concernés par la qualité de l’environnement sonore. Association loi 1901 créée en 1978 et reconnue d’utilité publique depuis 2007 ; son périmètre est national.

Le CidB met en œuvre différents types d’actions pour faciliter la prise en compte du bruit et de ses effets sur l’Homme dans son environnement, à son domicile, au travail, à l’école, dans ses loisirs…

Contact presse : CidB – Sylvie BOUIN 06 42 20 88 94 – bouin@cidb.org

Centre d’information sur le Bruit – 12-14, rue Jules Bourdais 75010 PARIS – 01 47 64 64 64

 

Retrouvez également la campagne de prévention menée par le Graine sur le bruit.

Covid-19: Fiches conseils métiers et guides pour les salariés et les employeurs

Covid-19: Fiches conseils métiers et guides pour les salariés et les employeurs

Le ministère du Travail a édité des fiches conseils pour aider les salariés et les employeurs à mettre en oeuvre les gestes barrière sur les lieux de travail.

Nous avons donc sélectionné celles qui pouvait être utile au réseau du Graine:

Suspicion de contamination
PDFFiche conduite à tenir en entreprise en cas de suspicion de contamination (…) Téléchargement (195.1 ko)
Gestion des locaux communs et vestiaires
PDFFiche Travail dans un vestiaire – Kit de lutte contre le COVID (…) Téléchargement (459.6 ko)
Travail dans l’intérim
PDFFiche Travail dans l’intérim : Kit de lutte contre le COVID-19 Téléchargement (484.6 ko)
Travail des personnes en situation de handicap
PDFTravail des personnes en situation de handicap – Kit de Lutte Covid (…) Téléchargement (169.5 ko)
Télétravail des personnes en situation de handicap
PDFTélétravail des personnes en situation de handicap- Kit de lutte (…) Téléchargement (172.2 ko)
Travail sur un chantier de jardins ou d’espaces verts
PDFFiche Travail sur un chantier de jardins espaces verts – Kit de lutte (…) Téléchargement (526.8 ko)
Pour les associations

de protections animales (Page 8 et 44 de ce guide)

PDF Agir Ensemble et pour tous : reprise des métiers du chien et du (…) Téléchargement (5.2 Mo)
Guide pour les métier de la  formation (P.21) et pour les

métiers de l’événementiel  (P.22)

PDFGuide de recommandations de sécurité sanitaire dans les professions de (…) Téléchargement (841.3 ko)
Guide des bonnes pratiques

sanitaires pour le secteur de la formation professionnelle

PDFGuide de bonnes pratiques dans le secteur de la formation professionnelle Téléchargement (913.7 ko)

D’autres actualités du Graine

Subvention pour aider les TPE et PME à prévenir le Covid-19 au travail

Subvention pour aider les TPE et PME à prévenir le Covid-19 au travail

L’Assurance Maladie – Risques professionnels propose la subvention « Prévention COVID ».  Celle ci a donc pour but d’aider les entreprises de moins de 50 salariés et les travailleurs indépendants à prévenir la transmission du COVID-19 au travail.  Ainsi cette subvention peut aller jusqu’à 50 % des investissement sur les équipements de protection.

INFORMATIONS IMPORTANTES

  • Financements des masques, gels hydro-alcoolique et visières uniquement en cas d’investissement dans une des mesures barrières et de distanciation listées dans les conditions générales d’attribution.
  • Les gants et lingettes ne font pas partie du matériel subventionné.
  • Pour bénéficier de la subvention à hauteur de 50 %, l’investissement global doit être d ‘au moins 1000 € HT pour une entreprise avec salariés et de 500 € HT pour un travailleur indépendant sans salarié.

ENTREPRISES ÉLIGIBLES

“Prévention COVID” est destinée aux entreprises de 1 à 49 salariés et les travailleurs indépendants (sans salariés). Ils doivent dépendre du régime général, à l’exclusion des établissements couverts par la fonction publique territoriale ou la fonction publique hospitalière. La liste précisant les critères d’éligibilité figure ainsi dans les conditions générales d’attribution de l’aide.

DÉLAI ET MESURES DE PRÉVENTION FINANCÉES

« Prévention COVID » concerne donc les achats ou locations réalisées du 14 mars au 31 juillet 2020. Egalement le plafonnement des montant de la subvention accordée se limite à 5 000 €.

Equipements et installations financés

Les mesures financées correspondent donc à deux catégories:

  • Mesures barrières et de distanciation physique:
    • Matériel pour isoler le poste de travail des contacts avec les clients, le public ou également entre collègues : pose de vitre, plexiglas, cloisons de séparation, bâches, ainsi qu’écrans fixes ou mobiles.
    • Matériel permettant de guider et faire respecter les distances :
      • guides files,
      • poteaux et grilles,
      • accroches murales,
      • barrières amovibles,
      • cordons et sangles associés,
      • chariots pour transporter les poteaux, grilles, barrières et cordons.
    • Locaux additionnels et temporaires pour respecter les distances : montage et démontage et 4 mois de location.
    • Mesures permettant de communiquer visuellement : écrans, tableaux, support d’affiches, affiches. Pas de prise en charge des éléments à usage unique (scotchs, peintures, rubans, films plastique, recharges paperboard…).
  • Mesure d’hygiène et de nettoyage
    • Installations permanentes permettant le lavage des mains et du corps : pour les douches, prise en charge du matériel installé ainsi que des travaux de plomberie nécessaires à l’installation,
    • Installations temporaires et additionnelles telles que toilettes/lavabos/douches : prise en charge de l’installation, de l’enlèvement et de 4 mois de location.

COMMENT BÉNÉFICIER DE LA SUBVENTION

Pour bénéficier de la subvention, il suffit donc de :

Pour en savoir plus 

 

Covid-19 procédures d’animations

Covid-19 procédures d’animations :

Le REN (Réseau école et nature) a crée des fiches procédures sanitaires COVID 19 pour la réalisation d’animations EEDD.

Ces fiches se basent sur des synthèses des documents officiels ainsi que des idées pédagogiques d’acteurs de terrain. Elles visent donc à aider les acteurs de terrain à avoir des repères sur les mesures sanitaires imposées. N’étant pas exhaustives elle peuvent cependant être complété.

Le REN rappel également que ces fiches “ne sont pas toujours en accord avec nos manières de voir, de faire de l’animation, aussi vos retours seront précieux pour faire avancer ces travaux.” Le REN accompagne également ces fiches d’un préambule.

Voici donc les fiches:

D’autres actualités du Graine

Covid-19 : Assemblées Générales et Approbation des Comptes

Covid-19 : Assemblées Générales et Approbation des Comptes:

La Crise Sanitaire actuelle empêche les réunions de plus de 10 personnes. Cependant  le printemps est le moment où, habituellement, la plupart des associations tiennent leurs Assemblées Générales. Comment faire ?
Ainsi le Pays d’Aix Associations vous propose  des solutions que vous pouvez retrouvez sur leur site

Voici donc les 4 principaux points abordés:

I – La Vie Associative et votre Objet vous guident.

II – Des choses à dire et à écrire.

III – Les dates clefs habituelles :

IV – l’Etat d’Urgence Sanitaire :

Egalement voici la conclusion à ces différents points.

“La période actuelle peut sembler « extraordinaire » et donner l’impression de l’indécision ou de l’inconnu.
Cependant il n’en est rien. D’une part le bon sens qui gouverne normalement l’association doit donc continuer à nous guider. Ensuite la sincérité des débats doit  également permettre de répondre aux éventuelles questions.
Enfin l’Ordonnance du 2020-321 du 25 mars 2020 donne des bases légales certaines aux adaptations nécessaires.”

RESSOURCES AU REGARD DE LA SITUATION COVID-19

Retrouvez plus d’informations parallèles et complémentaires sur les sites internet suivants :

 

Retrouvez également D’autres actualités du Graine 

Webinaire COVID-19 : Associations faire face à la crise

NOUVELLE ENQUÊTE COVID-19

NOUVELLE ENQUÊTE COVID-19

Le Mouvement associatif  lance une nouvelle enquête COVID-19.

Ainsi cette enquête vise à mesurer la situation et les besoins du milieu associatif après le déconfinement. Elle fait notamment suite à la première enquête à laquelle 20000 associations avaient répondues. L’objectif de cette deuxième enquête est donc d’approfondir les résultats de la première. Particulièrement sur l’impact économique de la crise sur votre structure et vos besoins d’accompagnement

Peu importe son statut tous le monde peu y répondre. Elle est donc ouverte aux responsables associatifs salariés. Mais elle concerne également les bénévoles (membres du bureau ou du conseil d’administration, dirigeants salariés d’une association).

Pour participer à l’enquête 

 

D’autres actualités du Graine

Covid-19: Fonds ESS’OR pour soutenir les structures de l’ESS

Covid-19: Fonds ESS’OR pour soutenir les structures de l’ESS.

Région SUD annonce la création du fonds ESS’OR complémentaire du fonds Covid-Résistance.  Crée en partenariat avec la Banque des Territoires, la CEPAC, France Active et la Cress. Il vise ainsi réduire les tensions de trésorerie et faciliter le Plan de relance.

Doté d’un million d’euros, ESS’OR est destiné à venir en aide aux entreprises touchées par la crise sanitaire. Concrètement, le dispositif se matérialise par des prêts à taux 0, sur 12 à 18 mois et dont le montant peut aller de 10 000€ à 100 000€. Ce nouveau financement doit permettre aux entreprises à impact social de conforter leur situation financière, en leur assurant le maintien des concours financiers des banques et de les appuyer dans la recherche d’autres financements pour la relance de leur activité.

France Active assurera le conseil, l’accompagnement et le financement des bénéficiaires dans le cadre du programme Relève Solidaire. Il a pour objectif de réduire les tensions de trésorerie et faciliter le Plan de relance des entreprises de l’ESS, dont la dimension sociale est encore plus importante en ces temps incertains.

Pour adresser une demande de prêt

Les entreprises qui souhaitent adresser une demande de prêt peuvent prendre contact avec France active Provence-Alpes-Côte d’Azur
04 91 59 85 70 – accueil@franceactive-paca.org
Les premiers comités d’attribution des prêts sont prévus dans les 15 prochains jours avec un déblocage des fonds dès la fin du mois de mai.

Source : site de la région Sud-Provence-Alpes-Côte d’Azur
Consulter également la présentation du fonds sur le site de la Cress Paca

Les entreprises de l’ESS des Hautes-Alpes peuvent s’adresser à l’agence 04-05 de France Active à Gap.

Lire également
La présentation du Fonds Covid Résistance
Pour un plan de relance incluant l’ESS !
La synthèse des mesures pour aider les entreprises face à la crise sanitaire

Covid-19: Fonds de solidarité associations employeurs

Covid-19: Fonds de solidarité associations employeurs

Un fonds de solidarité a été mis en place par l’Etat et les Régions. Il vise ainsi à aider les petites entreprises les plus touchées par la crise sanitaire. Les associations assujetties aux impôts commerciaux ou qui emploient du personnel, sont éligibles à ce fonds.

Le fonds d’un milliard d’euros, concerne donc les TPE de moins de 10 salariés, les indépendants et également les micro-entreprises qui ont perdu plus de 50 % de leur chiffre d’affaires entre les mois de mars 2019 et mars 2020.

Les associations ont accès à ce fonds si elles remplissent les conditions d’éligibilité, à savoir :
- soit être assujetties aux impôts commerciaux (IS/TVA), soit avoir de 1 à 10 salariés ;
- Un chiffre d’affaires annuel inférieur à un millions d’euros sur le dernier exercice clos ;
- Un bénéfice annuel imposable, le cas échéant, inférieur à 60 000 euros.

L’association doit avoir fait l’objet d’une interdiction d’accueil au public ou avoir subi une perte de 50% de son chiffre d’affaire en mars 2020 (par rapport à mars 2019).

Ce fonds se décline en 2 volets :

Pour le premier volet de l’aide (1500 €) :

Les associations doivent se rendre, à compter du 3 avril, sur le site impots.gouv.fr pour l’aide au titre du mois de mars. Elles peuvent faire leur demande sur le site. Les information suivante seront demandés  SIREN, SIRET, RIB, chiffre d’affaires, montant de l’aide demandée, déclaration sur l’honneur.

Les associations pourront, à partir du 1er mai 2020, renouveler leur demande. Cela concerne donc les associations dont le chiffre d’affaires d’avril 2020 a baissé de plus de 50% par rapport à avril 2019.

Pour le second volet de l’aide (2000 à 5000 €) :

Le second volet permet aux associations qui bénéficient du premier volet de percevoir une aide complémentaire. Celle ci s’élève à un montant compris entre 2 000 euros et 5 000 euros lorsque :
- Leur actif disponible ne leur permet pas de régler leurs dettes exigibles à trente jours
- Elles se sont vues refuser un prêt de trésorerie d’un montant raisonnable par leur banque.

Les régions sont en charge de l’instruction de ce deuxième volet. La demande s’effectue sur le site internet de la région dans laquelle l’association exerce son activité.

En savoir plus :

Textes de référence :

D’autres actualités du Graine 

Covid-19: Les mesures de l’agence de l’eau RMC

Covid-19: Les mesures de l’agence de l’eau RMC

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse a adopté des mesures d’urgence pour soutenir les maîtres d’ouvrage.

Le conseil d’administration de l’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse s’est réuni ce mardi 12 mai. Objectif de la réunion: examiner les actions mises en œuvre pour assurer la continuité de l’activité de l’agence.
Ainsi trois mesures d’urgence adoptés par l’agence afin de soutenir les maîtres d’ouvrage. Celles ci représentent environ 60 millions d’euros pour 2020 :

Les trois mesures:

  • Accélérer le financement des projets décidés avant la crise sanitaire et faciliter l’engagement de nouvelles. « Pour cela l’agence augmente le taux du premier acompte, en le portant de 30 à 50% du montant de l’aide », précise l’agence.

 

  • Assouplir les conditions de paiement des aides à l’animation, « en versant les aides dès lors que les coûts salariaux ont été engagés, même si toutes les actions d’animation prévues n’ont pas pu être effectuées à cause de l’épidémie et du confinement ».

 

  • Verser une aide exceptionnelle au bénéfice des services d’assainissement impactés par l’impossibilité d’épandre des boues non hygiénisées sur des terrains agricoles. L’agence de l’eau précise donc que « cela impacte directement plus de 500 stations d’épuration dans les bassins RMC». Ainsi ces stations devront « engager des frais supplémentaires pour le traitement de leurs boues». Permettant donc soit « leur épandage, soit pour les envoyer dans une filière alternative ».

 

Egalement, l’agence reporte au mois de juillet les demandes d’acomptes des redevances pour pollution et modernisation des réseaux de collecte domestique.

Appel à projet annuel 2020 « Eau et biodiversité » prolongé d’un mois jusqu’au 31 mai.

Finalisation de l’appel à initiative « Paiements pour services environnementaux » qui a retenu 21 collectivités, repoussée au 31 mars 2021.

Retrouver plus d’informations sur le site de l’agence de l’eau.

Egalement d’autres actualités du Graine.