Kit méthodologique - Outils et ressources zones humides

Kit méthodologique – Outils et ressources zones humides

Le Réseau Ecole et Nature (REN) édite son Kit méthodologique – Outils et ressources zones humides, dans le cadre de la journée mondiale des zones humides.

Le recueil d’outils et de témoignages se base sur les différentes publications du REN autour de la thématique de l’eau et de la participation citoyenne.

Ce kit méthodologique s’adresse donc aux organisateurs d’animations souhaitant s’appuyer sur des méthodes participatives. Ainsi ces méthodes reposent sur l’implication des citoyens dans la préservation de la biodiversité. Celles ci s’appliquent alors dans des contextes multiple. De plus elles peuvent concerner un vaste champs de thématique.

Il est disponible sur leur site internet   et également ici

 

Nos actualités

Contamination des milieux aquatiques

L’agence de l’eau Rhône Méditerranée Corse vous invite à débattre autour d’une journée “Eau et connaissance”. Une journée sur la contamination chimique des milieux et de résultats scientifiques récents. Lundi 9 décembre 2019 à Lyon.

Les activités humaines rejettent dans l’environnement des substances chimiques de différentes natures, pour certaines avec des effets toxiques. Les progrès réalisés en matière d’analyse des eaux et d’écotoxicologie aident à préciser les niveaux de contamination des milieux naturels. Ainsi que les effets néfastes sur les êtres vivants. Ils permettent également de mettre en évidence la présence dans l’environnement de substances chimiques. Celles-ci sont dites émergentes car recherchées seulement récemment dans les milieux aquatiques et/ou nouvellement émises dans l’environnement.

Ces pollutions concernent potentiellement tous les milieux aquatiques, qu’ils soient superficiels (lacs, lagunes, rivières, mer) ou souterrains (nappe phréatiques). Elles ont des conséquences pour l’Homme qui exploite ces ressources naturelles. Les substances chimiques présentes dans l’environnement peuvent ainsi altérer les services offerts par les écosystèmes aquatiques et rendre beaucoup plus coûteux, voire empêcher, l’utilisation des ressources naturelles.

En donnant la parole à des experts scientifiques, l’agence de l’eau propose de dresser un panorama des derniers travaux de recherche qu’elle a soutenus pour, d’une part, identifier la nature et l’ampleur de ces contaminations chimiques, et d’autre part, développer des techniques permettant de réduire les rejets de substances chimiques émis dans le milieu naturel.