Les webinaires de la rénovation

L’ALEC de la métropole de Marseille organise ” Les webinaires de la rénovation “.

Ainsi tous les mardis jusqu’au 2 juin l’ALEC vous propose ce programme:

Mardi 19 mai à 17 h 30

 

Photovoltaïque et autoconsommation

Produire de l’électricité pour sa propre consommation, comment ça marche ?
Une séance pour vous initier au photovoltaïque et pour découvrir les caractéristiques de l’énergie et des panneaux solaires, les atouts de l’autoconsommation et la revente de la production d’électricité.

Mardi 26 mai à 17 h 30

Acquisition & rénovation : les clés d’un projet réussi

Un webinaire pour les futurs acquéreurs et les curieux qui détaille le parcours d’achat et de rénovation, de la définition du projet à la prise en main du logement.
Pourquoi rénover ? Comment reconnaître un logement économe ? Quelles sont les aides et les étapes juridiques ? Retrouvez tous les conseils techniques, réglementaires et financiers ainsi que des outils pour réussir votre projet.

 

Mardi 2 juin à 17 h 30

Les atouts de la permaculture

Découvrez l’univers de la permaculture et la manière dont elle peut concrètement s’appliquer dans votre jardin à la campagne ou sur votre balcon en ville.
Deux conseillères de l’ALEC et un expert en développement durable du CPIE du Pays d’Aix vous présenteront l’histoire, les principes éthiques de la permaculture et vous donneront des astuces pour cultiver chez vous !

Informations pratiques :

  • Webinaire gratuit, inscription obligatoire.
  • Le lien pour rejoindre le webinaire vous sera envoyé la veille.

D’autres actualités du Graine

Fonds Covid Résistance

En réponse à cette crise du Covid 19, la Région Sud et la Banque des Territoires lancent le Fonds Covid Résistance, opéré par Initiative Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Ce fonds doté de 37 millions d’euros, a donc pour objectif d’aider les entreprises ayant pris les mesures d’urgence (chômage partiel, report des paiements,…) à rebondir et préparer une reprise de leur activité.

 Le prêt Covid Résistance ?

  • Prêt à l’entreprise compris entre 3 000 € et 10 000 €
  • Sans apport complémentaire obligatoire
  • Possibilité de différé de remboursement de 18 mois

| Comment en faire la demande ?

La CRESS se mobilise pour accompagner les entreprises de l’ESS qui souhaitent accéder à cette solution de prêt.

Ainsi pour bénéficier de cet accompagnement:

Étape 1 : vérification des modalités de sélection

Pour accéder à cet accompagnement, veuillez prendre connaissance des caractéristiques du prêt et vérifiez les conditions d’éligibilité via le lien ci-dessous (entreprises de l’ESS jusqu’à 20 salarié.e.s).

Étape 2 : inscription sur la plateforme

Sur la page INFORMATION, précisez que votre entreprise relève de l’ESS et que vous êtes en lien avec la CRESS.

Pour commencer votre démarche rendez vous ici 

D’autres actualités du Graine 

Inscriptions aux aires marines et terrestres éducatives

Les Inscriptions aux aires marines et terrestres éducatives sont ouverte du 30 mars au 26 juin 2020.

Qu’est-ce qu’une aire éducative ?

Une aire éducative est une petite zone naturelle (littorale, zone humide, espace boisé, etc.), gérée de manière participative par des élèves de cycle 3 (CM1, CM2, 6ème). Il s’agit d’un projet pédagogique et éco-citoyen permettant aux élèves de devenir des gestionnaires d’espaces naturels. Les projets s’inscrivent dans la durée et reposent sur un binôme enseignant – acteur de l’EEDD. La collectivité a également un rôle important à jouer pour mettre à disposition un espace favorable à l’aire éducative, faciliter l’émergence des projets.

Comment participer ?

„ Inscrivez-vous en ligne à la campagne nationale du 30 mars au 26 juin : lien démarches simplifiées

Télécharger le document d’appui à la campagne d’inscription du Groupe Régional des Aires Educatives de Provence-Alpes-Côte d’Azur (GRAE)

Public concerné ?

Elus, enseignants, acteurs de l’EEDD

 

 

Plus d’informations sur les aires éducatives

„ Rendez-vous sur le site de l’ARPE

„ Contact I ARPE ARB I Anaëlle HUMBERT I 04.42.90.90.45 I a.humbert@arpe-paca.org

 

D’autres actualités du graine ici

Appels à projets Fondation de France 2020

Voici la présentation des Appels à projets Fondation de France 2020.  Ainsi vous trouverez ci-dessous les informations détaillées et les dates limite de dépôt pour chaque thématique.

« Santé publique et environnement »  vise à soutenir des projets de recherches sur les conséquences des facteurs environnementaux. Ceux ci concernent donc la santé humaine, en population générale, en contexte de vie et de travail (deadline : 13 mars 2020).

Les projets soutenus concerneront :

  • des études sur l’impact sanitaire des facteurs de risques environnementaux ;
  • des études portant sur des actions de prévention en santé environnementale ;
  • ainsi que des études sur les mobilisations collectives et les interventions publiques relatives aux questions de santé environnementale. Les études épidémiologiques ou en sciences sociales seront considérées.

En savoir plus : https://www.fondationdefrance.org/fr/sante-publique-et-environnement

 

« Transition écologique » vise à soutenir des initiatives locales et participatives permettant le développement de modes de vie durables (deadline : 7 avril 2020).

Quel que soit le territoire concerné (rural, littoral, urbain, péri-urbain, montagnard…), et quelle que soit la thématique (énergie, climat, agriculture, alimentation, biodiversité, déchets…), les projets soutenus devront :

  • traiter de front les questions environnementales et sociales, en abordant la transition écologique comme un levier de transformation de la société, vers plus de solidarité ;
  • associer trois phases : expérimentation, mise en œuvre et diffusion de pratiques ;
  • s’appuyer sur une large participation des citoyens et des parties prenantes du territoire.

En savoir plus : https://www.fondationdefrance.org/fr/la-transition-ecologique-ici-et-ensemble

 

« Habitat » vise à soutenir des projets concernant aussi bien l’accès au logement que le maintien dans celui-ci (deadline : 17 mars et 8 septembre 2020).

Les projets soutenus permettront notamment :

  • de développer des solutions nouvelles telles que l’habitat participatif, le logement des travailleurs précaires, l’écohabitat, etc.
  • de contribuer à sortir des situations de fragilité les habitants de copropriétés en difficultés, d’habitat dégradé et/ou énergivore, etc.

En savoir plus : https://www.fondationdefrance.org/fr/habiter-et-vivre-ensemble-sur-son-territoire

Également nous vous joignons la recommandation de le Fondation pour le dépôt des dossier. En effet suite à un nouvel outil de dépôt, elle recommande de crée son profil “très rapidement”.

De plus elle ajoute que le dossier sera accessible à tous moments.

Plus d’information ici

Plus d’actualités ici

Lancement du guide des ressources d'Ecolab

Lancement du guide des ressources d’Ecolab

Nous sommes heureux de vous annoncer le Lancement du guide des ressources d’Ecolab.

Ce guide des ressources permet de recenser les associations, les actions, les ressources du territoire ainsi que les propositions artistiques en lien avec l’EEDD sur le département du Vaucluse.

A cette occasion la première AG de l’association aura donc lieu le vendredi 13 mars 2020, à la Brasserie “La comédienne”

Au programme:

  • Rencontre avec les associations et les structures partenaires
  • Informations et distribution du «Guide des ressources 2020» 
  • Participation à des ateliers ludiques de sensibilisation
  • Spectacle tout public «Yes futur» par la compagnie Calorifère, à partir de 20h 

Lieu de l’évènement : 137, Avenue Pierre Semard, 84000 Avignon

Contact: Natasha Sire: 06 23 60 14 08- contact@eco-lab.fr

Plus d’info : ici

Nos autres actualités ici

Opération 1001 nuits Alpines

Educ’alpes organise la 2ème édition de l’Opération 1001 nuits Alpines.

Vous êtes :

Une collectivité, un centre de loisirs, un centre social, un centre de vacances, un établissement scolaire, un club sportif, un groupe de jeunes…

Educ’alpes vous invite donc, avec un collectif d’acteurs alpins, à participer à 1001 Nuits Alpines 2020

​​Ainsi pour monter votre projet local, vous devez choisir :

Le groupe de jeunes avec qui vous allez travailler

Un lieu : en montagne, dans le massif alpin français (ou transfrontalier)

Une date : entre le 21 juin et le 21 septembre

Une durée : 1 à plusieurs jours (avec idéalement au moins une nuit en montagne)

Un contenu : selon vos objectifs et ce que vous voulez faire vivre aux jeunes, vous allez alimenter votre sortie ou votre séjour avec des activités variées, des jeux, des réflexions …
en rapport avec les thèmes proposés pour l’évènement : la NUIT et/ou la RENCONTRE

Les contacts pour l’évènement:
Mail : 1001nuitsalpines@educalpes.fr
Tel: 04 92 53 60 96

Rencontre inter-associations

Rencontre inter-associationsLa FNE organise une rencontre inter-associations.

Celle ci portera sur les objectifs de développement durable.

Ainsi elle aura lieu le samedi 8 février, au Cube à Aix-En-Provence.

Voici le site internet du FNE: https://fnepaca.fr/ ainsi que nos autres actualités: http://www.grainepaca.org/actualites/

 

 

 

 

Nouvel adhérent : A corps et à plantes

Nouvel adhérent dans le réseau du GRAINE

A corps et à plantes est un nouvel adhérent du réseau. Il propose de partir découvrir les richesses de la fore qui nous entoure. Le muret du village, le champ du voisin, la forêt d’à côté… pas besoin d’aller bien loin pour entrer dans monde d’odeurs, de couleurs et d’émotions.

Les ateliers, stages et formations proposent de renouer avec la palette de goûts des plantes sauvages comestibles. Parce qu’elles ont poussé sans l’intervention humaine, à leur place, elles regorgent d’énergie. Des préparations simples permettent de les savourer, avec les yeux et le palais. Les manger, c’est déjà une façon de prendre soin de son corps. Connaître en plus leurs vertus médicinales amène à plus d’autonomie pour prendre en charge les petits maux du quotidien. Et préparer sa crème pour le visage, son dentifrice ou son baume à lèvres offre l’opportunité de sortir du “tout consommation” et d’utiliser des produits sains, respectueux du corps et de la planète.

 

 

 

Plaidoyer pour l’éducation à l’environnement

Groupe de travail pour un plaidoyer

Le Réseau Ecole et Nature (REN) s’organise pour répondre aux enjeux actuels. Le REN a monté un groupe de travail pour co-construire un plaidoyer pour l’Education à l’Environnement (EE).

Un contexte politique qui évolue, avec notamment la loi NOTRE qui a impliqué des changements d’organisation sur nos territoires. Mais aussi une demande d’adaptation pour continuer à vivre ensemble dans ce contexte difficile aux variables inconstantes.Des financements en baisse constantes. Des mutations de fonctionnement qui peuvent conduire vers la mise en concurrence au sein de nos territoires. Une visibilité à court terme de ces financements qui rendent des projections difficiles. Des questions sur notre reconnaissance. Le poids que nous avons, notamment auprès des politiques publiques, et l’absence de portage politique de l’EE dans le débat public. 

Alors, ce travail autour de la réflexion, puis de la co-construction d’un plaidoyer ne serrait pas l’occasion de nous questionner sur ce qui fait nos valeurs ? Quels messages, actions souhaitons-nous porter tous ensemble, pour qu’ils soient entendus et reconnus ? 

La suite d’un long travail

De la commission finance de juillet 2017 qui mettait en avant les difficultés financières de notre réseau, en passant par le week-end adhérents de septembre qui a permis l’élaboration des premières feuilles de rêve, qui se sont vu enrichies vers des feuilles de route au cours des journées réseaux, de l’assemblée générale de 2018 et du séminaire CA-équipe de juin.

Cela fait un an et demi que nous cheminons ensemble vers ces questionnements qui semblent nous interpeler et justifier la rédaction d’un plaidoyer sur l’éducation à l’environnement et son rôle dans la société.

De ces échanges, il ressort que ce plaidoyer serait :
– au service de l’éducation à l’environnement, porté ? par les acteurs de l’éducation à l’environnement.
–  construit dans une démarche ascendante
– avec des objectifs opérationnels,  des résultats concrets mesurables
– porté dans l’espace public, afin de plaider sur ce que l’on fait et qui l’on est, mais aussi pour mobiliser des « expertises » citoyennes, multiplier les formes d’interpellation, transmettre un message, des propositions claires et concises etc.

Ces différents temps d’échanges ont suscité également des questionnements tels que :
– qui souhaite (peut) s’engager dans cette démarche ?
– devons-nous être accompagné dans la démarche, à quel moment ?
– devons–nous élargir la démarche à d’autres acteurs de l’éducation à l’environnement mais aussi à ce n’appartenant pas à cette sphère ?

Participer au plaidoyer

Pour poursuivre ce travail, il faut permettre à tous les adhérents du REN et des réseaux territoriaux de s’en emparer. Ainsi, le REN propose de nous réunir par téléphone afin de pouvoir vous exprimer. S’exprimer sur le fond, la forme, la méthodologie, vos envies et possibilités d’implication sur ce projet. 

Si vous êtes intéressés, merci de remplir le sondage suivant qui nous permettra de fixer notre premier rendez-vous téléphonique fin septembre. (Notez que la participation à cette réunion ne vous engage en rien pour votre investissement ultérieur).

Le RGPD : conséquences et précautions

Le RGPD : Le Règlement Général sur la Protection des Données

Le RGPD est la nouvelle loi de référence européenne en matière de protection des données à caractère personnel. Ainsi, elle est entrée en vigueur dans 28 pays européens le 25 mai 2018. En effet, elle définit de nouveaux droits aux personnes. De la sorte, de nouveaux devoirs incombent aux responsables du traitement de ces données.

Donc, voici les quelques grands principes à retenir pour les associations.

  • La définition des données personnelles est élargie à tout ce qui peut permettre d’identifier un individu. Les courriels peuvent évidemment faire partie de cette définition lorsqu’il y a nom et/ou prénom.
  • Les structures ont l’obligation de communiquer clairement aux utilisateurs l’utilisation qui sera faite de leurs données et leurs droits à la modification ou l’effacement de celles-ci.
  • Les utilisateurs devront pouvoir annuler facilement leur consentement et demander l’effacement de leurs données dans les meilleurs délais.
  • Les structures devront mettre en place des mesures préventives de protection des données.
  • Les structures devront informer les personnes concernées de toute fuite des données.

En cas de non respect du dispositif, les structures pourront se voir infliger des amendes allant de 2% à 4% du chiffre d’affaires et jusqu’à 20 millions d’euros pour les infractions les plus graves.

Le texte de loi est disponible dans son intégralité ici.

RGPD et inscriptions aux listes de diffusion

Tout d’abord, une mesure concerne les structures dont la collecte de données ou l’envoi de courriels est l’activité principale. Ainsi, elle consiste à rendre obligatoire le recrutement d’un Data Protection Officer (DPO). A priori, cette obligation ne s’applique pas aux structures d’EEDD.

Ensuite, l’opt-out et l’opt-in passif sont désormais interdits. Il nous faut passer par un petit point de définitions. L’opt-out est la pratique consistant à inscrire d’office un utilisateur à une liste après une inscription à un service, en lui laissant la charge de se désinscrire. De plus, l’opt-in passif consiste à obtenir le consentement d’un internaute de manière détournée. Par exemple, le plus souvent en pré-cochant la case correspondant au souhait de recevoir des courriels de la part de l’entreprise.

Mais, l’opt-in reste autorisé. Il s’agit de laisser l’internaute exprimer librement son consentement par une action positive. Généralement, l’internaute coche de lui-même une case correspondant au souhait de recevoir des courriels de votre part.

A priori, si l’inscription à une liste de diffusion (lettre d’information ou autre) fait suite à la demande du destinataire, vous êtes dans le bon. Il me semblerait que nous n’avons pas obligation d’envoyer un courriel aux inscrits pour leur redemander de s’inscrire. Cependant, il serait de bon aloi de garder en mémoire ou en archive les demandes (via le bulletin d’inscription, courriel de demande…).

Ce que RGPD autorise…

Par conséquence, nous ne pouvons plus utiliser de listes de diffusion créées sans consentement des destinataires. Les listes de collectivités pour communiquer sur nos actions de formation seraient-elles à proscrire ?

En définitive, le RGPD concerne les courriels permettant d’identifier le ou la destinataire, c’est-à-dire contenant un nom de famille et/ou un prénom. Donc, les mesures ne concerne pas les courriels génériques du type info, accueil, formation, direction, etc.

Par contre, à noter que le RGPD prévoit 2 exceptions pour lesquelles l’obtention du consentement n’est pas obligatoire.

  • Pour les contacts B2B, (c’est à dire des courriels professionnels) à condition que la prospection concerne l’activité exercée par le destinataire.
  • Pour vos clients existants, à condition que vos communications portent sur des produits ou services en rapport avec ce qu’ils ont déjà acheté précédemment.

En définitive, le texte permet une certaine flexibilité à condition que l’on puisse le justifier. Il sera certainement amendé pour être complété. Pour ces raisons, affaire à suivre…

Pour aller plus loin.

Télécharger un message-type à envoyer à vos contacts en .docx ou en .odt